×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Textile-habillement
L’Esith récompense ses lauréats

Par L'Economiste | Edition N°:2075 Le 29/07/2005 | Partager

. Plus de 200 ingénieurs et 700 techniciens formés depuis la création de l’Ecole. Mezouar optimiste quant à l’avenir du secteur L’Ecole supérieure des industries du textile et de l’habillement (ESITH) récompense l’excellence. Ainsi, elle a organisé une cérémonie de remise des prix d’encouragement à ses lauréats majors de la 7e promotion des ingénieurs d’Etat et de la 8e promotion des techniciens spécialisés. L’événement, qui a eu lieu le 26 juillet au siège de l’établissement, s’est distingué par la présence de Salaheddine Mezouar, ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie et Saïd Oulbacha, secrétaire d’Etat chargé de la Formation professionnelle. Les deux officiels ont procédé, avant le début de la cérémonie, à l’inauguration d’un centre de formation professionnelle, construit sur le site de l’Ecole. Doté d’un équipement technologique dernier cri, le centre hébergera les délégations de l’Union européenne (programme MEDA II), de l’Agence canadienne de coopération internationale (ACDI) ainsi que celle de l’A-gence de coopération allemande (GTZ). L’objectif est de développer des programmes de formation professionnelle dont la fameuse approche par compétences. Mohamed Lahlou, président du directoire de l’Esith, a rappelé le rôle important que joue l’Ecole, depuis sa création en 1996, afin d’alimenter en compétences les entreprises marocaines opérant dans le textile. Il a, en outre, précisé que sur quasiment une décennie, l’Esith a réussi à former plus de 200 ingénieurs d’Etat et plus de 700 techniciens spécialisés. Pour la seule année académique 2004/2005, celle-ci a formé 46 ingénieurs d’Etat et 103 techniciens spécialisés. Mezouar a, quant à lui, mis l’accent sur le rôle important que joue le textile dans le développement de l’économie nationale. “Le textile n’est pas en crise comme le croient la plupart des gens. Le secteur est en train d’entamer une nouvelle phase de son développement, caractérisé par le règne de la technicité, d’où l’importance de l’encadrement qualifié”, a-t-il indiqué. Il a, alors, exhorté les nouveaux lauréats à mettre leurs compétences au service des entreprises pour qu’elles puissent relever le défi de la globalisation. Morad EL KHEZZARI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc