×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Souss: Bon point pour une ONG de développement

Par L'Economiste | Edition N°:2075 Le 29/07/2005 | Partager

. En l’espace de dix-huit mois, la Fondation du Sud a concrétisé plusieurs projets . Soutien aux enfants en situation précaire, développement durable des zones rurales…C’EST un riche rapport d’activité qu’a présenté lors de son premier conseil d’administration la Fondation du Sud pour le développement et la solidarité. En l’espace de dix-huit mois, cette toute jeune ONG née en 2004 et qui a réuni des acteurs dynamiques de tous bords, a réalisé à pas de géant de nombreux plans. Ses actions s’articulent autour de plusieurs volets. Il s’agit du soutien aux enfants en situation précaire et aux populations démunies ou exclues ainsi que du développement durable, notamment des zones rurales. L’objectif est l’amélioration des conditions socioéconomiques des populations et la préservation des ressources environnementales entre autres. Parmi les gros projets de la Fondation, figure l’aménagement d’un centre de sauvegarde de la jeune fille dont la réalisation des travaux a été confiée à l’entreprise Sonacob. Le projet bien avancé sera opérationnel en juillet 2006. Conçu bénévolement par l’architecte Samira Saoudi, il nécessitera pour sa réalisation une enveloppe de 10 millions de DH. Un montant financé par la Fondation du Sud et des partenaires régionaux à hauteur de 3,8 millions de DH. Les 4,8 millions de DH restants (construction et équipements) sont pris en charge par la Fondation Mohammed VI. Le secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse interviendra également pour la réalisation de cette opération à travers un montant de 1,4 million de DH, une enveloppe qui sera dédiée surtout à l’équipement des locaux. L’enveloppe globale permettra d’aménager une structure sur un terrain de 2.220 mètres carrés. Elle aura une capacité d’hébergement de 240 lits. Le centre ne servira pas seulement d’abri à la jeune fille de 10 à 18 ans en situation difficile ou orpheline. Il assurera également une formation à ses protégées pour leur permettre plus tard une insertion dans la vie active et sociale. Durant les derniers mois, l’ONG a initié d’autres opérations et lancé d’autres projets. Il s’agit entre autres de l’appui à plusieurs institutions dédiées à la protection de l’enfant ainsi que plusieurs opérations au profit des populations démunies. Dans le cadre du développement durable, la Fondation du Sud a œuvré pour promouvoir un grand nombre d’activités génératrices de revenus notamment dans le rural. Ses actions qui se sont appuyées sur le savoir-faire ancestral des populations concernées ont pour objectif l’émergence d’une société civile active, autonome et entreprenante capable de subvenir à ses besoins. Toujours sur le plan du développement durable, on peut citer également la réalisation d’actions en faveur du patrimoine naturel à travers particulièrement le reboisement de l’arganier dans plusieurs zones. Sur le plan culturel enfin, l’ONG a inscrit dans son programme d’action la mise en place d’un circuit de sept musées vivants à travers la région du Souss. Pour le moment, quatre musées sont déjà bien avancés à la fois sur le plan foncier et étude de conception. Il s’agit des musées de l’argane prévu à Ameln (Tafraout), les costumes et babouches à Agerd Oudad (Tafraout), les bijoux amazighs à Tiznit et de la fête à Taroudant. De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc