×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Dossiers

    Télésurveillance : Le créneau monopolisé par Veil'24

    Par L'Economiste | Edition N°:232 Le 30/05/1996 | Partager


    Comment, de Casablanca, un patron peut-il surveiller sa conserverie située à Safi? C'est le challenge de la télésurveillance que propose Veil'24, filiale du Français Ecco Sécurité. Cinq ans après sa création, l'objectif de développer une clientèle en dehors de l'axe Casa-Rabat reste encore éloigné.

    Recevoir, maîtriser, informer et suivre les informations à distance sont les quatre mots-clés de la télésurveillance. Ce créneau de la sécurité est encore peu développé. Veil'24 affirme détenir le monopole de ce service sur le Maroc. "D'autres sociétés spécialisées dans la sécurité envisagent d'inclure cette prestation parmi leurs services. Mais, jusqu'à présent il ne s'agit que de projets", souligne M. Pierre Bellemère, directeur général de Veil'24.
    La société, à l'origine spécialisée dans la télésurveillance et la commercialisation, a été fondée en 1993 par Electrosys, une société spécialisée dans la sécurité. Depuis novembre 1995, Veil'24 est devenue filiale du groupe français ECCO sécurité. "Deux raisons étaient derrière cette opération: financière et logistique", explique le directeur général. Le groupe Ecco Sécurité, qui compte 50 sociétés et emploie 12.000 personnes, dispose de savoir-faire dans la conception industrielle. Celle-ci comprend la surveillance, l'installation et la maintenance ainsi que la télésurveillance. Le groupe est également expérimenté dans la conception, la fabrication et la distribution de matériel électronique. Grâce à ce partenariat, assure la direction de Veil'24, "la société est en mesure d'accompagner le client dans toutes les phases nécessaires pour sa sécurité. Nous employons une cinquantaine de collaborateurs maîtrisant différents volets de la sécurité", assure M. Bellemère.
    En complément à l'activité de sa filiale, le groupe français décide de créer Maroc Ecco Surveillance à laquelle a été confié le gardiennage, Veil'24 assurant le volet commercial et l'installation du système de sécurité.

    Lever de doute


    La connexion au centre de télésurveillance coûte à un particulier une redevance mensuelle de l'ordre de 250 DH TTC et 380 DH HT pour une entreprise. Ce prix comprend également une partie de la maintenance du matériel mis en place chez le client. "Nous prenons partiellement en charge le coût de la maintenance pour permettre au matériel de bien fonctionner", affirme M. Bellemère. Sur le coût de ce matériel et son installation, le directeur général de Veil'24 se montre discret. Le tarif de nos prestations, explique-t-il, dépend de la surface des locaux. Ainsi, pour une boutique nécessitant 2 à 3 détecteurs, il faut compter entre 10.000 à 30.000 DH.
    Ce matériel permet de faire circuler des informations entre un site et le centre de télésurveillance. Ce centre est immédiatement averti de toute anomalie détectée par les systèmes de sécurité mis en place. Les alarmes se déclenchent automatiquement lorsqu'il y a agression, intrusion, coupure de secteur, début d'incendie, etc. Les opérateurs procèdent alors à un "lever de doute". "Il s'agit de s'assurer par écoute ou par image si l'alarme est bien fondée". Ensuite, les consignes préétablies avec l'abonné sont instantanément exécutées.
    En cas d'urgence, les opérateurs préviennent les services compétents et déclenchent les moyens d'intervention les plus adaptés. "Nous ne nous substituons pas à la police, nous l'aidons seulement dans sa tâche", tient à préciser M. Bellemère.

    300 à 400 clients


    Le système de sécurité installé par l'entreprise peut être une centrale de transmission qui émet différents messages: agression, préalarme, intrusion, coupure secteur, test batterie. "Nous sommes actuellement capables de détecter un incendie au stade de feu couvant. Ainsi, bien avant la formation de la fumée, nos détecteurs peuvent analyser les particules capables de déclencher le feu et donnent l'alarme", explique le DG de Veil'24.
    D'autres services tels que la vidéosurveillance, la gestion du temps de présence, l'interphonie vidéo portier peuvent être assurés par Veil'24. L'ensemble est informatisé avec enregistrement d'images. Le système fonctionne également par redondances, pour plus de précision, est-il indiqué.
    Dans son portefeuille, la société compte actuellement entre 300 à 400 clients. Ils vont des grandes structures aux résidences de particuliers. Parmi sa clientèle figurent des offices, tels l'ONE ou l'ODEP, des banques, de grandes surfaces et des ministères. La société vient de conclure un gros marché avec la BCM.
    Veil'24, qui s'est fixée pour objectif lors de son démarrage d'investir les autres villes marocaines, n'est actuellement liée qu'à des abonnés situés dans l'axe Casa-Rabat. "La sécurité est assujettie à l'avancement d'un pays. C'est la dynamique clientèle qui nous permettra de nous investir dans d'autres villes", souligne le directeur général de Veil'24.

    Malika EL JOUHARI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc