×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Téléphonie mobile
La deuxième licence prolongée de 10 ans

Par L'Economiste | Edition N°:1976 Le 11/03/2005 | Partager

. La décision prise lors du dernier CA de l’ANRT, présidé par Jettou. Méditel s’engage à investir 2,5 milliards de DH pour la période 2005-2008. L’extension de la licence bloque sur le plan juridiqueUNE première étape franchie par Méditel. L’Agence nationale de la régulation des télécommunications (ANRT) a répondu favorablement à la demande de l’opérateur privé de prolonger de dix ans sa licence GSM. La décision a été prise lors du dernier conseil d’administration de l’agence, présidé par le Premier ministre. Mohamed Benchaâboune, DG de l’ANRT, lui a adressé une correspondance dans ce sens. Cela ne peut que réconforter Miguel Menchen, DG de Méditel: “Effectivement, nous avons fait une demande pour l’extension de la durée de notre licence. Ceci nous a été accordé et notre licence a été prorogée de dix ans. Nous sommes contents d’une telle décision, qui doit être reflétée bientôt dans le cadre de notre cahier des charges. Car elle nous permet d’assurer une viabilité économique à moyen terme de notre entreprise compte tenu du coût de la licence (près de 11 milliards de DH) et des investissements consentis depuis le démarrage. Ceci rassure également nos actionnaires et nous incite à continuer notre processus d’investissement et de développement des télécoms au Maroc”.En effet, la demande de passer de 15 à 25 ans s’explique par un souci d’amortissement des investissements consentis. La charge annuelle sera étalée sur une plus longue période. Les montants annuels vont donc baisser et la rentabilité sera améliorée. Pour la seconde étape, Méditel risque de rencontrer quelques obstacles. En effet, le gouvernement n’a pas encore formalisé cette décision. Pour cela, un décret modifiant la licence doit être finalisé avant son adoption par le Conseil de gouvernement et celui des ministres. Les négociations sont en cours. Cependant, les pouvoirs publics disposent d’un délai de six mois après le CA (novembre dernier) pour le faire. Ils ont déjà posé une conditionnalité à Méditel: un investissement de 2,5 milliards de DH pour la période 2005-2008. L’opérateur a donné son accord et s’est engagé à présenter au gouvernement un plan d’investissement. En fait, dans cette opération, le secrétariat général du gouvernement (SGG) voit les choses autrement. Pour une source proche du dossier, le SGG y perçoit un problème sur le plan juridique. Pour convaincre, il étale son argumentaire: au cours de l’appel d’offres international, les opérateurs avaient soumissionné sur la base d’une licence sur 15 ans. Ils avaient proposé des montants correspondants à cette durée. Aujourd’hui, le gouvernement donne l’impression d’opter pour le gré à gré, ajoute la même source. Car, dans le cahier des charges, la reconduction était tacite, mais à la fin de la concession et à chaque période de 5 ans. Aujourd’hui, le Maroc court un risque de voir les opérateurs évincés en 1999 se retourner contre lui. Cependant, sur le plan politique, cet argumentaire s’affaiblit. Les deux principaux actionnaires de Méditel proviennent du Portugal et d’Espagne (Telefonica et Portugal telecom), deux pays amis, pour reprendre l’expression d’un responsable politique. Cette donne sera décisive.


Méditel candidate au fixe

L'extension de la durée de la licence coïncide avec l’appel d’offres lancé pour le téléphone fixe. Méditel est candidate. Elle a retiré le cahier des charges et prépare une réponse. Pour Menchen, “l’accord n’a rien à voir avec notre décision de concourir pour la licence fixe car nous allions le faire de toute façon. Mais, je reconnais qu’elle nous conforte davantage dans nos choix de développement dans le fixe entre autres”.Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc