×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Ted Turner quitte la direction d'AOL la mort dans l'âme

Par L'Economiste | Edition N°:1518 Le 14/05/2003 | Partager

. Il en veut toujours à Rupert Murdoch, patron du groupe News CorpTed Turner, le fondateur de CNN, a perdu quelque 8,5 milliards de dollars avec l'effondrement des actions d'AOL Time Warner depuis 2000, et il quitte «avec dégoût« son poste de vice-président du conseil d'administration, affirme-t-il au magazine Fortune paru lundi dernier. Dans un long portrait-interview, l'homme d'affaires américain exprime sa haine pour Rupert Murdoch, qualifiant d'«homme le plus dangereux du monde« le patron du groupe News Corp et de la chaîne d'informations en continu Fox News, qui bat désormais CNN en termes d'audience aux Etats-Unis. Ted Turner dit aussi sa rancoeur à l'égard de la direction actuelle d'AOL Time Warner, même s'il confirme qu'il a décidé de rester membre du conseil d'administration du numéro un mondial des médias. Ne pas avoir été consulté par le PDG Richard Parsons, ni par aucun membre de son état-major lors d'un changement à la direction de CNN (appartenant au conglomérat depuis le rachat de Turner Broadcasting par Time Warner en 1996) a été «le comble«, déclare Ted Turner. Le fondateur de CNN reproche à Levin de l'avoir mis sur la touche en 2000, quelques mois après l'annonce de la fusion entre AOL et Time Warner. Turner apprend qu'il n'aura plus de rôle décisionnel à la tête du réseau CNN. Ce jour-là, «j'aurais dû quitter l'entreprise«, dit-il aujourd'hui. «Je suis la personne la plus stupide du monde de ne pas avoir vendu plus tôt mes actions«, ajoute Turner, en précisant qu'il détient encore 45 millions d'actions AOL. Depuis que l'action vaut quelque 13 dollars, «en chute de 81% par rapport à ses sommets de 2000«, le portefeuille de titres détenus ou contrôlés indirectement par Turner est tombé de 10,7 à 1,4 milliard de dollars, écrit le magazine.. (AFP)

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc