×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Le souk des livres à Bagdad tourne la page Saddam

Par L'Economiste | Edition N°:1518 Le 14/05/2003 | Partager

. Plusieurs intellectuels ont été torturés en raison de lectures «interdites« Dans le souk des livres de la rue Al-Moutanabbi à Bagdad, Ali al-Saadi tient un livre islamiste à la reliure dorée et se souvient que cet ouvrage lui avait coûté la torture dans l'une des prisons militaires de Saddam Hussein. «Quand j'étais étudiant en littérature en 1982, des officiers des services de renseignements ont trouvé chez moi un livre de Mohammed Sadeq al-Sadr«, confie al-Saadi à l'AFP, dans une référence au grand ayatollah chiite, tué, selon ses adeptes, en 1999 par les services de sécurité du régime sunnite déchu. «Ils m'ont accusé d'organiser un groupe politique. J'ai passé trois années en prison et j'ai beaucoup souffert«, ajoute al-Saadi en exhibant des balafres laissées sur ses poignets par les chaînes et des interstices dans sa mâchoire d'où ont été arrachées trois dents par des tenailles. Al-Saadi était l'un des nombreux écrivains et penseurs rencontrés au marché hebdomadaire du livre de la rue Al-Moutanabbi, baptisée du nom du plus célèbre poète irakien. La rue, située au coeur du vieux Bagdad, s'anime tous les vendredis en accueillant cette vente aux enchères. Maan Ali, un autre écrivain, vendait une collection insolite de tracts communistes et des livres chiites. Selon lui, durant le règne ottoman en Irak, une mosquée locale avait autorisé les habitants à vendre leurs livres dans la rue Al-Moutanabbi après la prière hebdomadaire. Les Turcs avaient alors pris d'affection la rue Al-Moutanabbi qu'ils ont choisie comme le centre-ville de leur capitale d'hiver. Les administrateurs anglais, durant le mandat britannique, devaient ensuite utiliser cette rue comme siège de leur gouvernement. Les bouquinistes de la rue Al-Moutanabbi se targuent d'avoir les ouvrages les plus rares au Moyen-Orient. Et les cafés où les intellectuels venaient débattre de leurs idées philosophiques ont fleuri durant plusieurs décennies. Puis vinrent les sanctions imposées par l'ONU à l'Irak après son invasion du Koweït en 1990 et la guerre du Golfe en 1991, qui ont laissé l'économie irakienne totalement exsangue. «C'étaient des jours durs pour les intellectuels qui ont commencé à brader leurs livres, leur bien le plus cher, pour subsister et subvenir aux besoins de leurs familles«, ajoute Maan. La rue Al-Moutanabbi était également devenue le centre d'un commerce secret de livres offensants pour le régime de Saddam Hussein, dit-il. «Nous avons l'habitude de camoufler les ouvrages (bannis) et lorsque nous devions les vendre, nous devrions le faire en toute vitesse«, raconte-t-il. Désormais, les bouquinistes s'attendent à «une renaissance« maintenant que les Etats-Unis ont éliminé le régime de Saddam Hussein. La rue Al-Moutanabbi regorge de livres empoussiérés, exposés sur des étagères: des ouvrages sur la culture et l'histoire arabes, des manuels scolaires et des manuels d'informatique. (AFP)

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc