×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Enquête

    Technologies de la communication et de l'information : L'IGA lance un master

    Par L'Economiste | Edition N°:259 Le 19/12/1996 | Partager

    Après un DESS de management du secteur financier, l'Institut supérieur du génie appliqué (IGA) récidive avec le Master européen ès-sciences en ingénierie des technologies de la communication et de l'information.
    La création de troisième cycle tend à se développer dans plusieurs écoles privées. «En effet, devant la fermeture de l'université marocaine aux diplômés de l'enseignement privé et les difficultés des étudiants à avoir des visas, la formule de délocalisation de formations étrangères devient un concept intéressant», affirme M. Khalid Benzakour, directeur technique de l'IGA et responsable du Master au Maroc.
    Délocalisé de l'Université Henry Poincaré, Nancy 1, ce master démarrera le 20 janvier. Il est destiné d'abord aux lauréats de l'Institut même. Les diplômés des filières génie électrique et génie informatique sont intégrés d'office. Les ingénieurs de formation à dominante génie électrique ou informatique sont également acceptés. Les diplômés Bac+4, notamment universitaires, doivent nécessairement passer par l'année spéciale, génie électrique pour les licenciés en physique et génie informatique pour les licenciés en mathématiques.

    Une première présélection est effectuée au niveau de l'IGA, une deuxième à l'Université Henri Poincaré, puis une troisième par la commission de sélections. Composée de trois représentants des deux parties, celle-ci décidera sur la base d'un entretien du recrutement définitif des candidats. «Que ce soit pour le recrutement du corps professoral, les programmes, les épreuves, le contrôle des examens ou la validation des stages, les décisions sont prises conjointement par les deux établissements», explique M. Benzakour.
    Ce nouveau cycle accueillera pour cette promotion vingt-cinq étudiants. Les frais de scolarité s'élèvent à 40.200.
    Modulaire, le programme comprend 650 heures étalées sur 12 mois, en cours du soir. «Le contenu des cours s'appuie sur celui dispensé au sein du réseau européen du Centre d'Ingénieries des Technologies de la Communication», est-il signalé. A côté des cours théoriques, les étudiants sont tenus d'effectuer un stage en entreprise pendant trois mois. «Le stage doit nécessairement avoir lieu dans une entreprise qui dispose de réseau de télécommunication et d'information», indique M. Benzakour.
    Les cours sont assurés conjointement par les enseignants de l'Université Henri Poincaré, les ingénieurs de France Télécom et les professeurs proposés par l'IGA et agréés par l'Université de Nancy.

    Malika EL JOUHARI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc