×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Tafraoute: Des atouts touristiques mal exploités

Par L'Economiste | Edition N°:742 Le 07/04/2000 | Partager

. Une multitude d'activités peuvent y être développées: Tourisme vert, trekking, randonnées...
. La ville abrite un des plus vieux hôtels de la région sud


Après plusieurs heures en voiture, la route semble interminable et seuls les innombrables virages maintiennent éveillés les voyageurs. Soudain, de nulle part, surgissent les premières habitations d'un village typiquement berbère. Au coeur de l'Anti-Atlas émerge la ville de Tafrouate. A deux cents kilomètres au Sud d'Agadir, cette cité, bastion de la langue et des habitudes berbères, offre son espace d'évasion aux amoureux des grands horizons. La ville est bâtie au milieu d'une étendue de roches aux figures les plus stupéfiantes et dont les formes rondes contrastent avec les reliefs des montagnes qui entourent la ville.
"Nous venons tout juste d'arriver. Nous y resterons deux jours avant de reprendre le chemin d'Agadir et par la suite Marrakech", indique un couple de touristes allemand qui vient de séjourner durant une dizaine de jours en plein désert dans la région des M'Hamed. "Tafraoute sera notre station de repos. Mais nous allons en profiter pour découvrir la région", ajoutent ces touristes. Pour les trois jours qu'il consacrera à la région, ce couple a choisi de s'installer à l'Hôtel Les Amandiers, une des plus vieilles infrastructures hôtelières de la région. En effet, la première pierre de cet hôtel quatre étoiles a été posée en 1958 par Feu Sa Majesté Mohammed V, deux ans après l'Indépendance. D'ailleurs les responsables de l'hôtel en sont fiers et une grande photo commémorant la cérémonie décore le hall de l'entrée.

Activité saisonnière


Conçu sous la forme d'un "Ksar(1)", Les Amandiers, privatisé il y a près de cinq ans, est perché sur un monticule rocheux et domine toute la ville ainsi que la vallée enserrée dans un étau de montagnes de granit. Tafraoute abrite aussi d'autres hôtels, de différentes catégories. Un camping, à la sortie de la ville, accueille les amateurs de tentes et de caravanes.
Mohamed, gérant du camping de la ville, explique que la saison touristique ne dure que six mois, entre octobre et mars. Le climat y est pour quelque chose. L'hiver, un froid glacial enveloppe les chaînes de l'Anti-Atlas et l'été la canicule s'y installe. Toutefois, indiquent les professionnels de la région, "la ville n'est pas vendue par les opérateurs touristiques". Seules quelques agences en font leur produit et la proposent pour leurs circuits touristiques à partir d'Agadir. Pourtant, avec leurs coteaux d'amandiers et d'arganiers et ses sentiers traversant les chaînes de l'Anti-Atlas, la ville et les villages avoisinants offrent un espace pour une multitude d'activités. Des trekkings et des randonnées peuvent, à l'exemple du Haut Atlas et du Sahara, y être organisés. Pour leur part, les grandes étendues désertiques de la ville constituent de véritables studios cinématographiques naturels. "La ville constitue aussi une très bonne destination pour le tourisme vert. Mais nous ne savons pas si c'est par manque d'informations ou par d'enthousiasme pour la région que les professionnels ne la prévoient pas dans leur package", reproche un hôtelier.
Généralement, les touristes de la ville appartiennent au troisième âge, des retraités à la recherche de l'isolement. Les Scandinaves en constituent la majorité aux côtés des Français et des Allemands. Quant aux nationaux, ils sont quasi-absents.
La promenade dans les ruelles de la ville constitue un véritable plaisir. Vous y découvrirez un Maroc que l'on croyait d'un autre temps. Toutes les femmes, y compris les jeunes, sont voilées, leurs corps drapés dans des "haiks" et le regard rivé au sol.
Deux autres éléments à mettre à l'actif de la ville: la propreté de ses ruelles et la qualité du service. Que ce soit dans le grand hôtel, au camping ou dans les différents restaurants où même les toutes petites laiteries, les employés, très serviables, ne se départissent jamais de leur sourire.

Aniss MAGHRI

(1) Habitation du Sud où les constructions sont entourées, pour des raisons sécuritaires, d'une muraille.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc