×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Stokvis en Bourse d’ici juillet

Par L'Economiste | Edition N°:2495 Le 29/03/2007 | Partager

. Objectif: Financer le lancement de nouvelles activités. Son chiffre d’affaires a triplé en trois ansOn connaît désormais l’identité d’une nouvelle recrue attendue à la Bourse de Casablanca. Il s’agira de Stokvis, leader national de la distribution du matériel technique qui finalisera son adhésion à la cote d’ici juillet 2007. Le Conseil d’administration de la société a validé cette décision au début de ce mois. Il a choisi CDG Capital et BMCI Finances pour l’accompagner dans son entreprise. L’opération portera à la fois sur une augmentation et une cession de capital. Mais rien ne filtre encore par rapport aux détails des parts concernées. De toute façon, la société devra augmenter son capital en Bourse de 20% pour profiter de l’exonération de 50% de l’IS. La part cédée devrait certainement être inférieure à celle levée en Bourse. Les dirigeants de Sanam Holding, qui détient plus de 85% de Stokvis, veulent en effet y maintenir leur participation. A noter que le capital de Stokvis s’élève actuellement à 24 millions de DH et ses fonds propres à 70 millions. Rappelons que Sanam Holding appartient à la famille Laalj. Ce groupe est aussi l’actionnaire de référence d’Unimer et de Taslif, deux valeurs cotées à la place casablancaise. Les performances de la société justifient amplement la décision de ses actionnaires. Son chiffre d’affaires a triplé en l’espace de 3 ans, passant de 150 millions de DH en 2003 à 460 millions à fin 2006. Le résultat net est aussi en forte progression. La vente du matériel destiné aux chantiers de travaux publics, mines et carrières accapare 45% du chiffre d’affaires alors que le matériel agricole en représente 35%. Le reste se répartit entre le matériel logistique (manutention, rayonnage…) et le thermique industriel (chauffage et climatisation). Ces marchés affichent de fortes croissances et présentent encore un potentiel énorme. A titre d’exemple, le marché du matériel de travaux publics a été multiplié par trois en l’espace de 3 ans. Celui du matériel agricole a crû de 35% sur un an (2005-2006).Le groupe représente de grandes marques mondiales dans chacun de ses métiers. C’est le cas, par exemple, de Komatsu, coleader mondial du matériel BTP avec Caterpillar. Pour ce qui est du matériel agricole, il distribue les produits du leader mondial Deutz-Fahr. Sans oublier d’autres grands noms comme York dans la climatisation et Kärcher dans le nettoyage industriel.Quel est l’objectif de cette introduction en Bourse ? Stokvis veut investir de nouvelles activités reliées à ses métiers de base. Elle se lancera d’abord dans la distribution des véhicules chinois, notamment les pick-up et les 4x4 ruraux. Pour ce faire, elle a créé une filiale dédiée, baptisée Pacific Motors. Celle-ci a signé un contrat de concession avec un grand constructeur chinois. Les véhicules seront disponibles chez les 25 agents de Stokvis à compter du mois prochain.La société proposera également la location des équipements de travaux publics qu’elle distribue. Une autre filiale (Komcat) a aussi été spécialement créée à cette activité. Les ambitions de Stokvis ne s’arrêtent pas là. La société compte se déployer dans de nouvelles activités, dont principalement les métiers de l’eau et de l’environnement.N. Sq.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc