×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Résultats Ciments du Maroc: Bon millésime 2006

    Par L'Economiste | Edition N°:2495 Le 29/03/2007 | Partager

    . Chiffre d’affaires en hausse de 9%. Tassement de la rentabilité depuis 2005. Le cours clôturait hier à 2.817 DH (+0,43%)L’année 2006 ne pouvait qu’être «bonne» pour Ciments du Maroc. Une conjoncture des plus favorables pour l’ensemble de la filière boostée par le dynamisme du secteur du bâtiment et des travaux publics. La filiale d’Italcementi Group a rendu public hier à Casablanca ses résultats de l’année 2006. Une année qualifiée «d’excellente et d’un millésime exceptionnel», par son PDG Mohamed Chaïbi. Et pour cause, les trois usines et le centre de broyage de Laâyoune (Indusaha) du cimentier ont réalisé une progression de 9,1% des ventes, pour atteindre 3,1 milliards de tonnes. Il se positionne ainsi avec 27,3% du marché. Hors filiales, Ciments du Maroc SA aura réalisé un chiffre d’affaires de 2,08 milliards de DH en hausse de 8,5% par rapport à 2005, et un résultat d’exploitation de 863 millions de DH (+5,7%). Son résultat net s’établit, lui, autour de 525 millions de DH, qui se stabilise depuis 2005. . Flambée des prix de l’énergieUn tassement de la rentabilité causé essentiellement, selon le mangement de Ciments du Maroc, par la flambée des prix de l’énergie (augmentation des prix d’électricité de 8,2% et doublement du prix du coke de pétrole entre 2003 et 2006) mais aussi par la taxe du fonds de solidarité d’habitat. Cela crée un «cercle vertueux» d’après Chaïbi. Car, si celle-ci réduit les marges bénéficiaires elle permet néanmoins de booster le marché. Le fonds alimente en effet les différents fonds de garantie pour l’habitat social et assure la solvabilité des acquéreurs. Et pour cause: 2 à 300 millions de DH en 2002, 1,1 milliard en 2006 ont permis de financer respectivement 50.000 et plus de 120.000 logements. «Et les mises en chantier sont encore plus grandes pour l’année à venir», assure le PDG. Sachant que le logement engloutit 80% de la production nationale de ciment, contre 14% pour le génie civile et l’infrastructure et seulement 6% pour le non-résidentiel (tourisme et aménagement divers), le secteur n’est pas prêt de s’essouffler. Le groupe a d’ailleurs entamé une série d’investissements importants et un accord signé en novembre dernier avec le gouvernement, porte l’enveloppe globale à 3,6 milliards de DH. Dans le pipe, une nouvelle cimenterie à Aït Baha (région d’Agadir), des investissements d’amélioration des performances des usines de Marrakech et de Safi ainsi que l’extension de périmètre du béton prêt-à-l’emploi et des granulats. Par ailleurs, prévoyant, surtout avec la crise de l’électricité annoncée pour 2008 (cf. www.leconomiste.com), le groupe s’est engagé avec l’ONE dans la construction à Laâyoune d’un parc éolien d’une puissance de 10 MW, extensible à 50 dès que la loi promise par le Premier ministre le permettra. Cette nouvelle puissance permettra au groupe d’assurer son auto-suffisance en électricité puisque l’ONE propose le transfert de l’excédent à d’autres sites.. Optimisme chez la professionCiments du Maroc a évolué en 2006 sur un marché en hausse de 10,4%, doublant sa performance de 2005 pour un volume de 11,4 millions de tonnes. Outre les 120.000 logements, le Maroc construit annuellement quelque 160 km d’autoroutes et plus de 1.500 km de routes rurales. Les ports (TangerMed en tête), l’extension de l’aéroport Mohammed V à Casablanca et les différents projets touristiques en construction entretiennent l’optimisme chez la profession. Le titre du cimentier clôturait hier en Bourse sur une légère hausse de 0,43% à 2.817 DH dans un volume de 3 millions de DH.Amine BOUSHABA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc