×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

SITEB 93: Le salon devient un supermarché

Par L'Economiste | Edition N°:75 Le 15/04/1993 | Partager

Pour l'Apebi, "c'est le salon le plus réussi, 70% des exposants sont satisfaits. Il s'agit d'un salon très professionnel dans sa logistique. La cible visée a été touchée. C'est le 3ème salon, son amélioration est nette, il a beaucoup d'avenir. Le visiteur est satisfait".

La grande nouveauté de ce salon reste la participation d'une entité publique: Itissalat Al Maghrib. Même si sa décision de participation a été tardive, elle est bien présente, avec 300M2 de stand à l'extérieur. Pour son premier salon, I.M. a voulu montrer une équipe jeune, avec une réelle volonté de moderniser "son image de marque": conférence de presse, démonstration, vitrine de nouveaux produits et promotion de produits existants.

Pour l'IM, ce salon a été l'occasion pour exposer les réseaux Magripac, pour lancer le marché du vidéotext avec le minitel, et pour préparer l'introduction à venir du RNIS (Réseaux Numériques à Intégrale de Service), permettant de véhiculer la parole et les données multi-service.

Pour les responsables présents, "c'est une expérience intéressante. Elle nous aura permis, pendant les quatre premiers jours, de faire connaître nos produits aux professionnels, et les deux derniers jours au grand public. L'audience que nous avons recherchée a été atteinte. En parallèle, nous menons une campagne publicitaire audio-visuelle. Notre volonté de nous développer se poursuit".

La présence de l'Ambassade du Canada est la seule à donner à ce salon une note "internationale". Contrairement aux pays européens (Belgique, Suisse. Allemagne), le Canada a choisi la voie Siteb pour ses projets de partenariat. "Les visiteurs .sont d'abord attirés par curiosité, puis portent un intérêt à notre présence. Les résultats sont beaucoup de promesses". Pour les entreprises privées locales, il y a les figures imposées: avec 1.000M2 central, le stand de Maroc Bureau s'impose. Vitrine de produits en exposition, pas de nouveautés révolutionnaires, mais il s'impose par sa forte présence. Pour M. Quinton, directeur marketing "la présence si imposante de Maroc Bureau est due à l'image qu'elle veut diffuser. Nous sommes très satisfaits du Siteb, nous avons tenu à faire un stand publicitaire".

Quant à M. Guitard, responsable Canon, il pense que "le salon est plus professionnel qu'il y a deux ans. Il est aussi beaucoup plus qualitatif; malgré le nombre de visiteurs, moins important par rapport au précédent Siteb". Si pour 70% des exposants, le Siteb a répondu à leur attente, pour les 30% restants, il a été l'objet d'une déception.

Les déçus: Agena, qui avait fait une percée, il y a deux ans au dernier Siteb, semble déçue de ce salon pour lequel, ils ont mis en place de gros moyens publicitaires (publicité, conférences audio-visuelles). "Les résultats obtenus n'ont pas été les résultats escomptés. Ce salon manque de professionnalisme et de maturité".

Pour Infocom, le Siteb 93 "manque aussi de thème et d'organisation. Nous avons été avertis de son organisation 2 mois auparavant. Nous sommes surtout présents pour le prestige".

Il y a aussi d'autres présents pour le prestige tels que Artelegno, et les absents tels que Strafor, Sanash et Digital équipement. Les exposants n'auront pas lésiné sur les moyens (une forte publicité, stands attractifs, conférences audio-visuelles, voitures de luxe en exposition). Les participants ont toutefois déploré que les prestations d'organisation de la foire n'aient pas été aussi performantes que le standing de ce salon l'imposait. L'organisation tardive de la foire a été vivement critiquée, ainsi que les horaires imposés.

Bien que la bonne volonté des organisateurs ait été soulignée, "la preuve en est que le visiteur ne s'en est pas rendu compte".

Pour l'un des visiteurs, "les nouveautés rencontrées dans ce salon sont: l'automate programmable avec superviseur qui gère les chaudières chez, Sim équipement et la télésurveillance chez, Dolbeau. A part cela, c'est une répétition du salon d'il y a deux ans et c'est un véritable supermarché pour les créateurs d'entreprises".

F.M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc