×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Salé: Des caméras de surveillance au marché de gros

Par L'Economiste | Edition N°:3323 Le 20/07/2010 | Partager

. Pour renforcer le contrôle au sein de l’infrastructure. Amélioration des recettes de plus de 50%La ville de Salé a été parmi les communes épinglées par le dernier rapport de la Cour des comptes. «Les recommandations de ce rapport vont constituer notre feuille de route dans cette phase de démarrage», a précisé Nour Edine Lazrak, le nouveau maire de Salé, lors de l’ouverture des travaux de la dernière session du conseil. Revoir l’organisation et le fonctionnement du marché de gros de légumes et de fruits a été parmi les premiers objectifs de la nouvelle équipe. Sur ce volet, il est utile de rappeler que le dernier rapport de la Cour des comptes a relevé «qu’au moins le tiers, voire la moitié de la quantité de légumes distribuée à Salé ne transite pas par le marché de gros». Conséquence: «Un manque à gagner qui pourrait égaler 50%, voire 100% des recettes effectivement réalisées, soit un montant qui aurait pu aller de plus de 30 millions de DH à plus de 60 millions au cours des exercices 2002 à 2007». Il faut rappeler que cette infrastructure de près de 36.000 m2 rapporte environ 25% des ressources de la commune. Le travail engagé par la nouvelle équipe commence à donner ses fruits, selon Baheddine Akdi, adjoint du maire. «Pour cette année, le cumul des recettes à fin juin a atteint plus de 10 millions de DH contre 6,9 millions durant la même période de l’année précédente, soit un accroissement de plus de 50%», explique Akdi. Pour ce dernier, cette amélioration est le résultat d’un plan d’action qui vise à renforcer le contrôle et l’amélioration de l’organisation du marché. Sur le premier volet, il faut noter que le marché a été équipé de 16 caméras de surveillance à distance avec l’aménagement d’un poste de contrôle à l’entrée. A cela s’ajoutent des équipes de contrôle de la commune et des mandataires. Il faut aussi signaler la reprise des activités de la commission mixte de contrôle de la vente des légumes en dehors des circuits réguliers de distribution après un arrêt depuis l’année 2003. Sur le plan de l’organisation, il a été procédé, à partir du mois de février dernier, à la nomination de nouveaux mandataires. Sur ce volet, l’adjoint du maire rappelle que les mandats de tous les anciens mandataires avaient expiré depuis novembre 2002, et même avant cette date pour certains. Ce qui a créé une situation non réglementaire et instable affectant le bon fonctionnement du marché à cause notamment du relâchement des mandataires, selon Akdi.Parallèlement à ces actions sur le plan de l’organisation, la commune a lancé plusieurs travaux d’aménagement et de réhabilitation en vue d’améliorer l’état du marché. Il s’agit, entre autres, des travaux d’étanchéité de la grande halle d’une superficie de près de 10.000 m2. L’ensemble des travaux et les équipements ont nécessité un investissement de 4 millions de DH. Le conseil a programmé, au titre du budget de cette année, un montant de 6 millions de DH. «Cela pour nous permettre de continuer les travaux d’aménagement du marché aux grains et la construction du nouveau marché de gros pour volailles», précise l’adjoint du maire. Pour ce dernier, à travers ces actions, la commune ambitionne d’atteindre un objectif de 20 millions de DH au niveau des recettes pour cette année contre 13,7 millions en 2009.


Des actions en perspective

La maîtrise des flux entrants et sortants du marché pose un sérieux problème aux responsables. La commune a lancé les travaux nécessaires pour permettre le fonctionnement d’un appareil de pesage déjà existant mais non opérationnel. L’équipement du poste électrique pour l’alimentation des hangars frigorifiques destinés à la vente en gros des fruits figure également au menu.Nour Eddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc