×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Safi: La construction du complexe sportif relancée

    Par L'Economiste | Edition N°:1983 Le 22/03/2005 | Partager

    . Le chantier est arrêté depuis 1977 faute de financements . Son coût a été estimé à 170 millions de DH Bien des interrogations ont été soulevées à propos de ces édifications démesurées construites sur des terrains entourés de grilles à l’entrée de Safi depuis la route nationale. Les habitants de la ville se rappellent vaguement un projet qui avait trait à un grand terrain de football. Les jeunes ne comprenaient même pas la nature ou l’utilité de ces singulières constructions dressées depuis des décennies. Aujourd’hui, l’activité a repris dans l’endroit où des engins lourds de construction viennent de se remettre en service. Pour mémoire, les travaux pour la construction du complexe sportif de la ville, car c’est ce dont il s’agit, avaient été officiellement inaugurés en 1977 par SM le Roi Mohammed VI, à l’époque Prince héritier. En cette période, le projet avait été estimé à 170 millions de DH. Et les premiers fonds devaient être assurés par le ministère de la Jeunesse et des sports en collaboration avec l’OCP. Ces derniers avaient effectivement débloqué chacun 12 millions de DH. La participation de la municipalité consistait en la mise à disposition de 30 hectares de terrains pour le projet. Le programme avait vraiment été très ambitieux, a expliqué un responsable de la ville. En effet, le projet faisait dans la démesure. Il avait été projeté la construction d’un terrain de football de 25.000 places comprenant aussi une piste d’athlétisme. Etaient envisagés aussi 2 terrains de basket-ball, 2 terrains de hand-ball, 4 courts de tennis, une piscine couverte, une salle couverte de sports de 1500 places et un centre d’accueil de 120 lits. En plus des administrations et des logements pour les responsables. Mais, seuls les gros œuvres et une partie des gradins ont été réalisés. Ces travaux limités ont été effectués au ralenti entre 1977 et 1992. Les crédits s’étaient rapidement épuisés et les études géotechniques n’avaient pas été approfondies pour révéler la nature argileuse des sols, regrette ce responsable. Devant ces obstacles, il a été décidé à l’échelon local, le 24 mai 1999, de faire participer les financements de la commune urbaine, les 3 municipalités à l’époque, le conseil provincial et le conseil régional. A l’échelon national, il avait été requis, via les ministères de l’Intérieur de la Jeunesse et des sports, de débloquer 28 millions de DH. Mais aucune partie n’avait honoré ses engagements. En 2001, un budget de 4 millions de DH a été réservé par le conseil régional et 2 autres millions de DH par le conseil provincial. Ce qui avait permis de mettre en place la clôture actuelle et les canalisations pour l’assainissement liquide. En plus de l’étanchéité des gradins et la construction d’un logement. Pour débloquer des fonds supplémentaires en 2003, d’autres démarches avaient été entreprises sans trouver aboutissement auprès du secrétariat d’Etat aux sports. Ce n’est que le mois dernier que des formules de financements ont été ordonnancées par les autorités locales. Et près de 7,8 millions de DH ont été mis à la disposition de ce projet (la municipalité avec 3,1 millions DH, le budget régional 2,41millions de DH et le conseil provincial avec 2,234 DH). Ces investissements vont permettre de profiter des espaces construits.Jeudi dernier, les travaux viennent de démarrer pour l’achèvement de la salle couverte. Ainsi que l’aménagement et le revêtement en enrobé à chaud de l’accès. Des équipements aussi : poste de transformation de 160 KVA, matériels sportifs, éclairage et revêtement en kuic de l’aire de jeux et mise en place du tableau d’affichage électronique.


    L’OCS investit 2 millions de DH

    L'OCS, le club local de football, projette de son côté la construction de surfaces d’entraînement sur 3 hectares avec un investissement prévu de 2 millions de DH étalé sur 2 ans, explique Ahmed Ghaîbi, président du club de Safi. Le club participera à hauteur de 60% à ce montant. Le projet consiste en la construction de 2 terrains gazonnés de 120 mètres X 70 mètres et de 4 autres terrains de 40 mètres sur 40 mètres. Aménagement de la direction du club, d’une salle de sports et forage d’un puits avec son équipement pour les arrosages. Démarche inédite dans le domaine, le club de football s’engage pour la certification de sa gestion à partir de cette année. Le club veut aussi adopter des approches réfléchies par la réalisation de 6 objectifs. De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc