×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    Rigoberta Menchù parle des femmes : "Le contrôle des naissances: Une idée d'extermination"

    Par L'Economiste | Edition N°:145 Le 15/09/1994 | Partager

    - Quelle est aujourd'hui la place des femmes dans votre communauté?

    - Comprendre réellement le rôle de la femme indigène suppose sur monter bien des a priori. Dans certaines communautés. les rapports sociaux ne se fondent pas sur des échanges commerciaux . Ce doit être le combat de la Décennie ( Internationale des Peuples Indigènes). Les valeurs et la participation de la femme sont un .élément d'importance majeure puis qu'aucune société ne peut exister sans elle. Celles qui non seulement sont femme mais sont aussi indigènes sont à coup sûr les plus défavorisées.

    - La Loi Révolutionnaire des Femmes de l'Armée Zapatiste de Libération Nationale donne aux femmes indigènes le droit de décider du nombre d'enfants qu'elles auront, et de choisir leur mari. Cela ne risque-t-il pas de troubler certains hommes de la communauté indigène?

    - On s'est toujours abrité derrière toutes sortes d'arguments en disant notamment que la lutte n'est pas seulement celle des hommes ou d'une classe, mais celle d'une transformation sociale globale. Partout, la lutte des femmes est tantôt défavorisée tantôt soi-disant prioritaire sans l'être jamais dans la pratique. Des progrès doivent être accomplis dans ce sens. Et c'est un combat de longue haleine: la lutte des femmes s'inscrira dans la durées à l'échelle mondiale car par tout il existe une susceptibilité à leur égard. Et jusqu'à présent les progrès réalisés sont trop minimes

    - Vous comptez prendre une part active dans cette lutte?

    - Je crois que toutes les femmes sont devoir s'y attaquer avec force Notre irruption à tous les niveaux sera décisive. C'est notre responsabilité. Si nous ne la prenons pas, nous 'risquons de nous entendre dire... "bien sur nous vous comprenons" sans que rien ne se passe concrètement. J'ai connu des hommes politiques très importants que j'apprécie et estime beaucoup; dans leur vie privée et familiales ils étaient souvent moins progressistes que dans leurs discours.

    - Au Chiapas, la croissance de la population est plus de deux fois supérieure à la moyenne nationale. Comment réagissez-vous à la poli tique démographique ?

    - Cet argument a toujours été un prétexte. Actuellement la politique de prétendu contrôle des naissances porte dans son essence une idée d'extermination et une atteinte à notre conception même de l'univers de la vie et de la société. Je me souviens que nos frères indiens de Big Mountain aux Etats-Unis ont été exterminés par la stérilisation sous, prétexte que les femmes avaient trop d'enfants. Les grands maîtres de la richesse imposent leur propre modèle de développement: tout se vend, s'achète se gagne. Ce modèle a miné les grands valeurs de la société elle-même. une part importante de notre patrimoine en un mot tout ce que les premiers peuples de notre monde avaient compris.

    Propos recueillis par

    Rosa Rojas (La Jornada)

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc