×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Affaires

    Renault «berlinise» le Kangoo

    Par L'Economiste | Edition N°:1682 Le 13/01/2004 | Partager

    . Le constructeur le rapproche davantage des standards de la berline . Objectif: Commercialiser plus de 6.000 unités en 2004 . Le prix n'est pas encore communiqué «Berliniser encore plus le Kangoo», tel est l'objectif de Renault Maroc. “Avec le lancement du nouveau Kangoo VP, le constructeur français souhaite rapprocher davantage ce véhicule des standards qui font la qualité d'une berline”, a déclaré Perreira Dos Santos, PDG de Renault Maroc. Et pour cause, le Kangoo a fait de nombreux émules auprès des familles, alors que sa vocation première est le créneau de l'utilitaire. Derrière ce relooking, des enjeux stratégiques se profilent. En investissant à 100% le créneau des voitures particulières, avec une utilisation mixte, à la fois familiale et commerciale, le Kangoo VP s'introduit dans une nouvelle niche. Celle laissée par le retrait de la voiture particulière dite économique (cf. www.leconomiste.com).A travers cette opération, Renault envisage donc de combler le déficit en termes d'offre en attendant l'arrivée de la Dacia. Car suite à la décision de Fiat Auto Maroc de renoncer à l'activité de montage et d'assurer la transition jusqu'à l'arrivée de la L90, certains constructeurs ont été contraints de revoir leur position. Un enjeu stratégique duquel devrait sans aucun doute tirer profit Peugeot et Citroën. Renault Maroc estime être en tête du peloton avec son nouveau Kangoo VP. Le groupe compte d'ailleurs passer du simple au double en termes de ventes, soit commercialiser plus de 6.000 unités en 2004 contre 2.400 anciens modèles, l'année précédente. Côté innovation, le nouveau véhicule tend plus vers une berline mais ne renonce pas aux fondamentaux de la marque (sécurité, acoustique…). Principaux traits marquants: la robe relookée, la sécurité, l'esthétique intérieure, le volume du coffre et la motorisation. “Une forte évolution qui vient répondre à des besoins de berline et à des attentes de la clientèle sur le créneau VP”, signale Saïd Karbache, directeur Marketing.Le nouveau design du Kangoo, plus affûté, se caractérise par des ailes, des optiques et un capot redessinés ainsi que sa nouvelle calandre qui affiche de façon ostentatoire le losange de la marque. “Nous espérons ainsi positionner le véhicule dans une gamme supérieure”, a-t-il ajouté. Et la qualité des matériaux y participe amplement. Le nouvel habitacle se veut plus confortable et fonctionnel avec une banquette arrière rabattable et des espaces de rangement pléthoriques et astucieux: deux boîtes à gants, un cendrier “nomade”, vide-poche, espace-GSM ou encore des porte-gobelets. La nouvelle planche de bord tend vers la sobriété. Autre nouveauté du Kangoo VP, une porte latérale coulissante, ce qui permet un accès facilité aux places arrière et rend le véhicule plus fonctionnel. Lors des essais, le voile est levé. Même si des progrès notoires ont été réalisés en termes d'insonorisation sur la motorisation 1.9 D, le véhicule reste un tantinet bruyant. Le moteur 1.5 DCi est, quant à lui, largement plus souple et silencieux. Quant à la visibilité à bord, elle a été largement optimisée avec une possibilité de conduite assez élevée. Le comportement routier affiche une stabilité grâce notamment à une lame souple qui a été placée sous le bouclier avant. Ce qui rend le véhicule moins sensible au vent latéral. En termes de sécurité, le nouveau Kangoo dispose d'un airbag conducteur et, pour la première fois sur sa catégorie, de trois ceintures de sécurité à l'arrière.Côté prix, le management de Renault n'a pas encore validé la nouvelle tarification. Est-ce une attitude prudentielle en attendant la réaction de la concurrence? En tout cas, dans une semaine, Renault Maroc communiquera les tarifs.


    Le groupe à l'international

    Le groupe à l'internationalEN 2004, Renault a pour priorité de maximiser sa rentabilité en Europe et conserver une part de marché proche de celle de 2003. Le groupe poursuivra son développement à l'international. Il s'appuiera sur une gamme Mégane complète, le lancement de la X90 et l'élargissement de son offre sur le segment des petites voitures.Amin RBOUB

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc