×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Qualité à l'Académie d'El Jadida: Les premiers résultats

    Par L'Economiste | Edition N°:290 Le 24/07/1997 | Partager

    Trois établissements de l'Académie d'El Jadida ont créé leur cercle de qualité. Loin d'être généralisée, cette expérience commence à donner de premiers résultats: Un changement de comportement des enseignants, plus de communication et une participation à la résolution des problèmes.


    La constitution de cercles de qualité dans des établissements de l'Académie d'El Jadida a apporté ses premiers fruits. Selon les promoteurs de cette action, l'impact est notable chez les enseignants avec une plus grande responsabilisation, la famille et les élèves. L'école n'est plus perçue comme une entité étrangère, mais comme que partie intégrante de l'environnement de l'élève auquel il faut s'intégrer. C'est en tout cas ce à quoi dit être arrivé M. Khalid Soulami, directeur de l'Académie d'El Jadida.

    Cercles de qualité


    Cette académie constitue le champ d'expérimentation de la démarche qualité en milieu éducatif. La démarche s'est beaucoup inspirée du modèle des actions conduites dans l'Office Chérifien des Phosphates. Sur la base d'une convention signée en juin 1996 avec l'Office, 12 enseignants d'El Jadida ont bénéficié d'une formation pour le pilotage et l'implantation de cercles de qualité. «Pour l'optimisation du rendement, les enseignants sont appelés à s'impliquer davantage dans l'analyse des situations et des problèmes rencontrés ainsi que dans le choix des moyens et solutions. Il a fallu donc la création de structures de concertation permanente, notamment de cercles de qualité», souligne M. Soulami.
    Pour l'heure, des cercles de qualité ont été créés dans trois établissements, le Lycée Ibn Khaldoune, le Collège Abderrahmane Doukkali et le Centre Académique. Ces cercles ont été mis en place pour la plupart début 1997. Ils concernent les professeurs de français. La démarche veut en effet que les cercles de qualité soient partagés par les professeurs d'une même entité. «Les problèmes à traiter sont plus proches. Mais notre objectif est de pouvoir toucher les écoles du primaire», indique M. Soulami.
    En effet, l'introduction de la qualité doit commencer plus tôt, dans les classes du primaires. «Plus tôt sont réglés les problèmes, mieux c'est».

    Communication


    Si l'objectif premier retenu dans cette démarche est la baisse du taux d'échecs, la mesure des résultats à ce niveau n'a pu être faite encore. Selon les responsables de l'action, il est difficile d'évaluer l'évolution du taux d'échecs après une si courte période.
    Ces cercles de qualité se sont attaqués aux problèmes liés à l'apprentissage. «Nous sommes partis d'un constat simple. Un professeur ne peut résoudre, seul, les problèmes de l'enseignement. Il peut en revanche poser les problèmes de son enseignement à lui. Le groupe arrêtera alors plus facilement les solutions». Toute la démarche se résume donc à la communication.
    Par brainstorming hebdoma-daire, consensus et vote pondéré notamment, les solutions sont trouvées pour chaque problème. Elles sont communiquées aux autres établissements.

    Au-delà de ces concertations collectives, la classe devient, elle aussi, une cellule importante. «L'élève doit être placé au centre des préoccupations tout en valorisant la représentation de la fonction enseignante», rappelle M. Soulami. Si, pour l'heure, les responsables de cette action disent ne pas disposer de résultats chiffrés, notamment sur le taux d'échecs, la démarche qualité a changé au moins leur terminologie. Ils parlent aujourd'hui d'introduction d'instru-ments modernes de management dans l'éducation. «Il ne faut en fait pas hésiter à raisonner en termes de taux de productivité et de gestion des ressources humaines», souligne M. Soulami.
    Il est à signaler par ailleurs que ces actions qualité ont été conduites dans le cadre du CADAPP (Centre Académique de Documentation, d'Animation et de Production Pédagogiques).
    Au terme de cette expérience, le CADAPP édite une collection intitulée «La Qualité». Le premier numéro fournit la technique pour constituer des cercles de qualité. Le second est une sorte de guide pour l'animation de cercles de qualité.

    Malika EL JOUHARI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc