×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Premières assises de la presse

Par L'Economiste | Edition N°:1976 Le 11/03/2005 | Partager

. Signature de trois conventions dès l’ouverture . Des débats “politiques” sur la liberté de la presse et la démocratieC’est à partir de ce vendredi 11 mars que se tiennent les assises nationales de la presse. Ce sont les premières rencontres du genre, après les “Infocom”, des manifestations organisées de manière irrégulière dans les années 90. Mais ni le contexte ni les circonstances politiques ne sont comparables. Pendant deux jours et à l’initiative du ministère de la Communication, journalistes, patrons de presse, universitaires marocains et étrangers, représentants d’associations internationales de la presse et de la communication (agences conseil et groupement des annonceurs) doivent donc se rencontrer autour de thèmes aussi divers que “l’interdépendance entre les medias et la démocratie” ou “liberté de la presse et éthique”, ou encore “les instruments de la modernisation”. Au ministère de la Communication, on place les assises dans un cadre plus global que celui d’une rencontre sectorielle: l’ouverture et le processus démocratique du pays. “Elles interviennent à un tournant politique important”, tient à préciser Nabil Benabdellah, ministre de la Communication. Il ajoute aussi que la rencontre s’intègre dans une vision tridimensionnelle, “de refonte du code de la presse destinée à donner davantage de marges de liberté à la presse tout en responsabilisant les différents acteurs”. L’ouverture du paysage médiatique doit s’accompagner d’une mise à niveau des structures de presse. Car “la démocratie libérale à laquelle nous aspirons est exigeante à l’égard de nos métiers”, estime Abdelmounaim Dilami, président de la Fédération marocaine des Editeurs de Journaux (FMEJ). Dans un pays en construction démocratique, à l’heure des rapides mutations sociales et des superpositions d’idées, de mentalités, de vitesses, alors que les héritages du passé sont encore lourds, il n’est pas aisé de réformer. “L’essentiel est de poser les jalons, le reste devrait suivre”, déclare Younès Moujahid, secrétaire général du Syndicat National de la Presse Marocaine (SNPM). Avec la création de l’OJD, les dispositions du contrat-programme, la FMEJ et le Ministère de la Communication entendent mettre en place “les instruments de mise à niveau d’un secteur dont les entreprises n’ont pas toujours fonctionné selon les règles de la transparence”. Salaheddine Mezouar, le ministre de l’industrie, du commerce et de la mise à niveau de l’économie a d’ailleurs été le seul autre ministre à être invité à intervenir.


Les temps forts

Les cérémonies de signature, prévues à l’ouverture des deux journées, en constitueront probablement des moments forts. Quatre conventions devraient être signées: le contrat-programme entre le ministère de la Communication et la FMEJ, la déclaration de principe sur la convention collective entre le SNPM et la FMEJ, la convention de création de l’OJD entre la FMEJ, le Groupement des annonceurs du Maroc (GAM) et l’Union des agences Conseil en Communication (UAGC) et la charte de partenariat et de collaboration entre le ministère, la FMEJ et le SNPM. Il faut rappeler que la signature de la convention collective a laissé la place à celle d’une déclaration de principe à cause de divergences de dernière minute. Autre temps fort: la création d’un conseil national de la presse. Sa composition et ses prérogatives n’ont pas encore été définies. Des professionnels de la presse et des représentants de la société civile devraient y siéger.Amale DAOUD

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc