×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Port de Casablanca
    Marsa Maroc construit un parking à 5 niveaux

    Par L'Economiste | Edition N°:3226 Le 05/03/2010 | Partager

    . Un investissement de 143 millions de DH. Une capacité de stockage de 6.000 véhiculesLes voitures importées neuves ne seront plus logées à la belle étoile au port de Casablanca. Marsa Maroc vient de poser la première pierre pour la construction d’un parking à plusieurs étages. Le projet nécessitera un budget de 143 millions de DH. Premier du genre au Maroc, le bâtiment aura une emprise au sol de 18.000 m3 et disposera d’une capacité de stockage globale de 90.000 m3. Soit une capacité d’accueil de 6.000 véhicules. Il s’agit surtout de véhicules neufs importés ou exportés par les concessionnaires à travers les différentes régions du Maroc. Selon la direction de Marsa Maroc, «ce projet a pour objectif de répondre aux besoins des importateurs et exportateurs de véhicules en termes de gain de temps, de capacité d’accueil et de qualité de service». La construction de ce parking de 5 niveaux a été confiée à Bymaro suite à un appel d’offres. Le chantier devra durer 18 mois. Particularité de ce bâtiment: il sera conçu de manière à être étendu à des niveaux de stockage supplémentaires si le besoin s’en ressent.En outre, le parking comportera des zones de livraison et de réception ainsi que des espaces dédiés aux services à valeur ajoutée. A ce titre, l’entreprise vient de boucler une enquête auprès des concessionnaires. Un sondage destiné à identifier leurs besoins et la nature des services à valeur ajoutée que Marsa Maroc pourra développer.Cette étude a permis de ressortir trois familles de services à valeur joutée. Il s’agit de la maintenance, de légers travaux de tôlerie, de la customisation et du nettoyage des véhicules. Avec 90% de parts de marché, Marsa Maroc revendique le leadership de la manutention des véhicules neufs. Rappelons d’ailleurs que toutes les importations et exportations de voitures transitent par le port de Casablanca. Ainsi, le volume de véhicules traités en 2009 s’est établi à 75.500 unités. Des volumes appelés à évoluer à partir de ce mois de mars eu égard à la baisse des droits de douane sur les véhicules importés montés neufs (CBU). Toutefois, en raison de l’impact de la crise économique internationale et de l’entrée en jeu de nouveaux opérateurs, le trafic des véhicules neufs a enregistré une baisse de 24% par rapport à l’année dernière. Par ailleurs, en 2008, le trafic des véhicules neufs a frôlé la barre des 100.000 unités avec 99.896 véhicules traités, soit une augmentation de 21% par rapport à 2007.En revanche, le trafic des véhicules neufs destinés à l’export a continué son trend haussier, atteignant 11.215 unités traitées (soit une augmentation de près de 83% par rapport à 2008).Hassan EL ARIF

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc