×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Peugeot baptise sa 607 en Jordanie

Par L'Economiste | Edition N°:736 Le 30/03/2000 | Partager

De notre envoyé spécial en Jordanie, Abdelaziz MEFTAH

. Avec ce nouveau modèle, la marque au lion fait son entrée sur le marché du "luxe abordable"

. Son prix: 187.500 Francs français

. Au Maroc, elle ne sera disponible qu'en septembre prochain


Accéder au premier rang des généralistes sur le segment des berlines haut de gamme, tel est le challenge que se fixe désormais le constructeur automobile français Peugeot. Pour cela, il dispose d'un argument de taille: sa dernière-née, la 607 qui devra entamer sa carrière commerciale, en France, dès le printemps 2000 et à l'international en septembre prochain. Classé dans la catégorie du luxe abordable, ce véhicule devra constituer le fer de lance de la marque au lion dans un marché haut de gamme en pleine progression en Europe, notamment. Celui-ci a représenté en 1998, 1.931.700 immatriculations tous segments confondus, avec 52,5% de berlines. De plus, en 1999 ce segment devrait dépasser les 2 millions d'unités.
Et pourtant, la 607 a plutôt mal entamé sa carrière. Quelque temps après le démarrage des essais, un magazine français crée l'événement. Il annonce que la voiture souffre d'un problème de stabilité. Le constructeur a, par la suite, rectifié le tir en effectuant les réglages nécessaires, mais cette tache noire ne risque-t-elle pas d'entamer le comportement de ce véhicule sur le marché? Pas si sûr, répondent les responsables de la marque au lion. Les tests effectués depuis ce malheureux incident et les échos recueillis auprès des spécialistes et de la presse sont plutôt favorables. La 607 "est conçue et mise au point pour offrir le toucher de route, la stabilité et l'agrément d'une grande routière", assurent les responsables. A d'autres équipements s'ajoute le système EPS du modèle 607 V6. Ce contrôle améliore la sécurité active dans les conditions extrêmes en rétablissant la trajectoire demandée par le volant. Ce contrôle actionne aussi les freins, l'antipatinage, le contrôle moteur et le cas échéant les lois de passage de la boîte automatique.

Pour faire découvrir ce nouveau véhicule à la presse mondiale, les organisateurs ont choisi le même parcours que celui du coupé 406. Ce sont ainsi plus de 1.000 journalistes venant des quatre coins du monde qui ont pu apprécier et mesurer ses capacités dans le désert d'Akaba en Jordanie. Et lors des tests, la nouvelle 607 n'a pas démérité. Les trois motorisations (essence 2.2l 16 soupapes et 3.0l V6 24 soupapes et le célèbre moteur diesel HDi 2.2l) de la 607 avalaient les kilomètres sans difficulté. De plus, la 607 est dotée d'un certain nombre d'innovations. Il s'agit notamment du détecteur de sous-gonflage des pneumatiques, de l'allumage automatique des feux de détresse et de l'allumage automatique des feux de croisement. S'y ajoute le fameux filtre à particules auto-régénérateur, une première mondiale. Pour ce qui est de la sécurité, le constructeur français n'a pas lésiné sur les moyens. Assistance au freinage d'urgence, airbags frontaux, latéraux et rideaux pour la tête des occupants des places latérales avant et arrière sont là quelques exemples de l'équipement apporté à ce véhicule.
Côté esthétique, la 607 ne laisse pas indifférent. A maintes reprises, les conducteurs ont été arrêtés lors des essais par de simples passants curieux de voir de plus près l'engin.
La 607 sera produite dans un premier temps à raison de 200 véhicules par jour, et en 2001 le groupe entend en vendre 45.000 dont 20.000 en France, 20.000 en Europe de l'Ouest et 5.000 voitures à l'international. Son prix est de 187.500 Francs français (1FF=1,51 DH). Au Maroc, elle ne sera disponible qu'en septembre 2000 selon M. Dominique Monet, directeur-adjoint de la zone Europe de l'Est, Europe centrale et Moyen-Orient.


Peugeot en chiffres


La pénétration en Europe en 1999 du constructeur français a été de 12,7% sur un marché en augmentation de 5,2%. Les ventes mondiales en 1999 ont dépassé les 2 millions et demi d'unités, soit une progression de 10,4% par rapport à l'année précédente. Pour la marque Peugeot, les ventes en 1999 étaient de 1.518.674, soit plus de 15% de plus qu'en 1998. Les ventes ont été notamment dopées par le bon comportement de la 206. Celle-ci a été vendue à 550.900 exemplaires. Pour ce qui des résultats financiers, le chiffre d'affaires concédé en 1999 est de 244 milliards de Francs français, en progression de 12% par rapport à 1998. La marge opérationnelle, quant à elle, s'est élevée à près de 11 milliards de FF, soit une évolution de 53%. Pour cette année, Peugeot vise le cap des 12 milliards de FF. Pour sa part, le résultat net a été de 4 milliards et demi de FF en 1999. La marque au lion entend par ailleurs écouler cette année plus de 2 millions et demi de véhicules sur le marché international dont 700.000 véhicules 206 et 30.000 moteurs HDi qui sont produits actuellement à raison de 3.000 unités par jour.


Stabilité?


La tempête a été soulevée en février dernier par le magazine français, Auto Plus. Après une série de tests effectués au volant du véhicule, ce magazine s'est attaqué à l'une des spécialités qui a fait la renommée du constructeur français: l'adhérence du train arrière. Une cellule de crise a été constituée pour déceler la défaillance. "Nous avions voulu regarder de plus près et vérifier l'exactitude du diagnostic des spécialistes du magazine", affirme un responsable technique du constructeur. Depuis, des tests supplémentaires ont été effectués et les réglages nécessaires apportés. Aujourd'hui, assurent les responsables techniques, toutes les voitures misent en circulation lors des essais sont "d'une extrême fiabilité". D'ailleurs, lors des tests effectués à Akaba, les voitures fusaient à 210 km/h en ligne droite et à 130 km/h en virage long sans que cela n'affecte leur stabilité. De plus, d'autres tests sont prévus avant la commercialisation internationale de la 607 en septembre prochain.

Abdelaziz MEFTAH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc