×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

La bataille se joue aussi sur les services

Par L'Economiste | Edition N°:736 Le 30/03/2000 | Partager

. Maroc Telecom et Meditel ont dans leur portefeuille une panoplie de services à valeur ajoutée

. Chacun sa méthode, mais les deux opérateurs exigent des garanties contre les mauvais payeurs


Si les deux opérateurs (Maroc Telecom et Méditel) se bagarrent sur les prix et les offres qui se ressemblent à des détails près(1), il n'en reste pas moins que l'autre cheval de bataille est le service client. Leurs slogans respectifs "Un monde nouveau vous appelle" et "l'Ere nouvelle" qui, au passage, se rapprochent interpellent justement cette qualité de service. Le deuxième opérateur l'a toujours dit, "nous ramenons dans nos bagages un rapport qualité-prix et un service clientèle". C'est ainsi que du coté des services à valeur ajoutée, Méditel a préparé une panoplie de produits dont la majorité est gratuite à l'instar de son concurrent. Il est clair qu'il ait voulu offrir au moins tous les services proposés par Maroc Telecom, et même un peu plus.
Du côté des concurrents, les managers se penchent sur tous les services clientèle. Maroc Telecom a d'ailleurs lancé un appel d'offres pour installer sur son réseau le protocole WAP(2) qui concerne la transmission de données.
Pour sa part, Médi Telecom a installé sur le sien la technique SMS (système de messages courts).
Le nouvel opérateur, tout comme Maroc Telecom, sont conscients des exigences de la clientèle. Ainsi, l'affichage du numéro et la dissimulation de l'identité, introduits récemment par Maroc Telecom avec le Clir et le clip, font partie des bagages de Méditel.

De même que la boîte vocale, le double appel, la mise en attente, la multiconférence (à 6 pour Méditel). Les services en plus que le deuxième opérateur a ramené sont, entre autres, les messages écrits grâce à la technologie SMS.
Selon les premières estimations, Meditel aurait enregistré plus de 2.000 branchements dès le premier jour, dont la majorité a concerné notamment le prépayé. Rappelons-le, Maroc Telecom a fait un tabac avec ce produit qui a réussi à tirer vers le haut son parc abonnés.
Pour encourager les abonnements, Méditel n'exige pas de prélèvement bancaire mais plutôt une caution de 1.200 DH pour les abonnements avec achat de pack, seulement si l'abonné n'est pas un client de BMCE Bank. En effet Médi Telecom a conclu une convention avec cet organisme qui sera élargie à d'autres banques. "C'est une sorte de précaution contre les mauvais payeurs", explique-t-on. Reste que cette méthode risque de dissuader certaines catégories de clients.

Badra BERRISSOULE

(1) Cf L'Economiste du jeudi 30 mars.
(2) Le WAP (Wirless Application Protocol) est une spécification qui définit le développement d'applications conçues pour fonctionner au travers d'un réseau de communications sans fil.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]om
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc