×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Pékin/Washington: Lancement d’un dialogue stratégique

    Par L'Economiste | Edition N°:2366 Le 21/09/2006 | Partager

    . Objectif, régler les différends économiques qui les opposentPékin et Washington, dont les relations commerciales et économiques sont souvent tendues, ont annoncé, le 20 septembre, la mise sur pied d’un «dialogue stratégique». Objectif: tenter de régler leurs différends, à l’occasion de la visite en Chine du secrétaire américain au Trésor. Henry Paulson, qui a entamé mardi dernier à Hangzhou (est du pays) une visite visant à encourager ses interlocuteurs officiels à accélérer la marche de la Chine vers les réformes financières, a estimé que ce nouveau dialogue était une «opportunité unique» pour rénover les liens économiques entre les deux pays. «En tant que leaders de l’économie mondiale, nous partageons la responsabilité d’établir et de maintenir des marchés ouverts chez nous et un commerce libre et juste dans tous les pays», a ajouté l’ancien patron de la banque d’affaires américaine Goldman Sachs, au côté de l’ancienne ministre du Commerce Wu Yi, au Grand Palais du Peuple de Pékin.Cette initiative permettra une meilleure compréhension entre les deux géants économiques, a affirmé pour sa part Wu, vice-Premier ministre. «Cela aura aussi un effet positif sur le développement de l’économie mondiale aussi bien que sur la stabilité mondiale et la sécurité», a ajouté celle qui est considérée comme «la femme la plus puissante de Chine».Lorsqu’elle était ministre du Commerce, elle a présidé à l’adhésion du géant asiatique à l’OMC et continue à être très présente sur les questions économiques, adoptant des positions en faveur de la poursuite de l’ouverture de son pays. Wu Yi co-présidera avec Paulson ce nouveau forum, différent, selon ses promoteurs, de la série de commissions bilatérales ou forums existants déjà, notamment parce que plus global, portant sur l’ensemble des relations économiques et financières, et non sur les différends qui font souvent l’actualité. Pour continuer son travail de fond sur les liens des «deux locomotives économiques» de la planète, Paulson devait aussi rencontrer, hier 20 septembre, un autre partisan des réformes, Ma Kai, ministre de la Commission nationale pour la réforme et le développement, principal organisme chinois de planification économique, ainsi que les ministres des Finances, du Commerce et de la Santé, jeudi 21 septembre. Avant son départ vendredi, le président Hu Jintao en personne devrait le recevoir.


    Rencontres biannuelles

    Pékin et Washington ont annoncé le 20 septembre être convenus d’organiser des rencontres bilatérales de haut niveau deux fois par an, consacrées à leurs relations économiques et commerciales. Un responsable américain, ayant requis l’anonymat, a cependant souligné que les Etats-Unis n’en abandonneraient pas pour autant les pressions sur des sujets particuliers, objets récurrents de friction, comme la sous-évaluation du yuan, la monnaie chinoise, l’ouverture du marché du géant asiatique et les problèmes de violation des droits de propriété intellectuelle.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc