×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Oujda se dote de ronds-points

    Par L'Economiste | Edition N°:2294 Le 09/06/2006 | Partager

    . Un investissement de 5 millions de DH. Objectif: fluidifier la circulation La ville d’Oujda a décidé de se faire belle et de s’organiser. Ayant entamé sa mise à niveau (cf: www.leconomiste.com), la capitale de l’Oriental soigne peu à peu ses maux pour retrouver sa superbe. Après un programme d’assainissement visant à la récupération du domaine public, la ville s’attaque au problème de la circulation. En effet, aux projets d’aménagement d’espaces verts, de places publiques, de mobiliers urbains, la mise en place de ronds-points est au programme. Ainsi 12 sens giratoires de 10 à 18 mètres de diamètres réguleront la circulation sur les principales artères de la ville. Par sa situation, sa dimension, sa géométrie et son éclairage, chaque rond-point aura sa spécificité. Des jets d’eau et composantes minérales sont prévus pour embellir le paysage urbain. Les études sont déjà faites et les travaux seront incessamment lancés. Il s’agit, selon les autorités locales, d’un investissement global de 5 millions de DH. Par ailleurs, la réfection des chaussées et la réorganisation de l’éclairage public figurent dans l’agenda de la ville. Des projets qui figurent notamment parmi les 118 programmes présentés lors de la journée «portes ouvertes», organisée le 3 juin. A noter qu’il est prévu notamment la réhabilitation du musée Lalla Mériem, la plantation de la rocade ouest de la ville et du boulevard Mohammed V, l’aménagement et l’équipement des pépinières communale et préfectorale ainsi que l’aménagement de l’entrée nord de la ville. Ce dernier projet vise la plantation d’arbres et plantes le long de l’axe routier reliant l’aéroport Angad et Oujda.


    Ville verte

    Oujda a l’ambition de devenir une cité-jardin. Un vaste programme de plantation d’arbres, arbustes et fleurs est prévu pour un montant de 8,5 millions de DH. Quant aux travaux de décapage du refuge central en cours de réalisation, l’apport des terres végétales et de la mise en place des bordures ainsi que la création d’un giratoire au niveau de l’intersection de la route nationale 2 et la rocade d’Oujda, ils sont effectués et financés à hauteur de 6 millions de DH  par la direction régionale du ministère de l’Equipement.  Par ailleurs, l’agence du bassin de la Moulouya a procédé à la réalisation d’un forage de 100 mètres de profondeur avec un débit de 2,5 l/s pour un financement de 200.000 DH. Le projet prévoit aussi un éclairage public et d’ambiance dont le coût est estimé à 10 millions de DH. Tous les 40 mètres seront dressés des lampadaires et des palmiers d’ornement.La fin des travaux de ce projet vert, dont Oujda a grand besoin, est prévue fin juillet.De notre correspondantMohammed Zerhoudi

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc