×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Opération 100.000 cartables: L'Heure Joyeuse démarre la deuxième phase

Par L'Economiste | Edition N°:483 Le 12/04/1999 | Partager

· Collecte de fonds lancée le 12 avril en partenariat avec les pharmaciens et la BMCE Bank

· Plus de 50.000 enfants pauvres des campagnes ont bénéficié de la première partie du programme


Le coup d'envoi de la deuxième phase de l'opération des 100.000 cartables a été donné hier 12 avril. L'initiateur, l'association L'Heure Joyeuse, a démarré la collecte de fonds. BMCE Bank y participe pour la première fois aux côtés des pharmaciens présents depuis le démarrage. Pour cette seconde phase, les besoins sont évalués à quelque 5 millions de DH. Cette enveloppe concerne entre autres l'achat des fournitures, des cartables et des supports éducatifs.
Etalé sur quatre ans, le programme compte toucher chaque année environ 25.000 bénéficiaires. L'année dernière, le pari a été largement remporté. En effet, l'association a doublé son objectif pour l'année scolaire 1998/1999 et distribué un peu plus de 50.000 cartables. Ces derniers, comprenant quatre manuels et des fournitures scolaires, sont destinés aux enfants pauvres des campagnes en âge de scolarisation avec en priorité ceux âgés de plus de 7 ans. Pour cette seconde phase, L'Heure Joyeuse table aussi sur 50.000 cartables offerts uniquement pour la première année de scolarisation, est-il précisé. "Le but de l'opération est d'aider l'enfant à mettre le pied à l'étrier", avancent Mmes Fikria Berrada et Leïla Chérif de L'Heure Joyeuse et initiatrices du projet. L'objectif est donc d'encourager la scolarisation et d'agir contre les abandons et les échecs.

Effectuée à l'automne dernier, la première partie du programme a bénéficié à 28 provinces situées dans les régions les plus démunies. Le Ministère de l'Education Nationale y a participé à travers ses délégations. L'Heure Joyeuse compte pour sa part toucher les régions non retenues par le BAJ auxquelles le MEN fournit déjà des cartables. Reste que le Ministère n'est pas l'unique partenaire. L'association s'est en effet entourée d'un réseau d'acteurs qui "l'ont beaucoup soutenue".
Il s'agit entre autres de l'ONEP, de l'OCP, de la CTM qui a acheminé les cartables et de 38 ONG régionales.
Dans tous les cas, les responsables de L'Heure Joyeuse tirent une grande fierté de leur premier coup d'essai. Ils ont enregistré plus de 98% de taux de satisfaction chez les parents des bénéficiaires.
Les critiques ont, quant à elles, concerné la qualité des fournitures, surtout la finesse des stylos et le retard de l'opération.
C'est ce qui ressort d'une étude commandée au cabinet Badr-Etudes installé à Meknès. Menée du 17 février au 3 mars 1999 sur un échantillon de 1.469 bénéficiaires, soit 3%(1) de l'ensemble, cette enquête a concerné quatre régions (Khénifra, Taza, Khémisset et Taourirt). Objectif: évaluer l'impact de l'opération sur les bénéficiaires, établir leur profil socio-économique et celui de leur famille notamment et faire ressortir le pourcentage des élèves fréquentant toujours l'école et ceux qui l'ont abandonnée.

Malika EL JOUHARI

(1) Bien que l'échantillon semble petit, il est toutefois représentatif, assure Mme Chérif. Le choix des interviewés s'est effectué sur la base des critères initialement fixés par l'ONG pour l'opération. Ce sont ainsi les régions les plus enclavées qui ont été retenues.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc