×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    OCP SA
    Caisse de retraite externalisée cette semaine

    Par L'Economiste | Edition N°:2865 Le 22/09/2008 | Partager

    . Résultat d’exploitation: 15 milliards de DH à fin juin 2008. Devises: Création d’une salle de marché en avril 2009. Pipline: pas de machine arrièreLES nouveaux administrateurs de l’OCP en ont eu plein la vue, jeudi 18 septembre, lors du 1er conseil d’administration de l’entreprise depuis trois ans; De même que depuis sa transformation en SA, il y a à peine un an. Au menu, l’arrêté des comptes et l’externalisation de la caisse interne de retraite, mais aussi un exposé sur la nouvelle stratégie. Les résultats financiers 2007-2008 sont exempts de mise en approbation. Le chiffre d’affaires prévisionnel doit atteindre 64 milliards de DH en fin 2008. A fin juin, il était de 30 milliards de DH. Quant au résultat d’exploitation prévisionnel, il est de 25 milliards de DH. Il était de 15 milliards de DH à fin juin de l’année en cours, soit deux fois plus que la performance de l’année dernière où le résultat d’exploitation était de 5,7 milliards de DH.Les tout nouveaux membres du conseil ont validé l’externalisation de la caisse de retraite. Un boulet qui traîne depuis une décennie. Ce n’est qu’une question de jours. «L’externalisation va être effective cette semaine», assure le management du groupe phosphatier. Le transfert va s’effectuer sans la CDG. L’OCP a désormais les moyens d’y aller solo (voir encadré). En attendant, cette externalisation devrait permettre au groupe d’avoir une situation bilancielle équilibrée pour lancer un processus de notation dont la mise en œuvre est prévue début 2009. Ce qui facilitera la levée des fonds sur le marché financier. Chez l’OCP, l’on parle déjà de mise en place d’un processus de titrisation et d’émission obligataire si le marché le permet.Il faut dire que le marché financier national n’est pas suffisamment profond pour répondre aux besoins du mastodonte phosphatier. «Rien que le fait de lever des fonds pour financer une partie de l’externalisation de la caisse de retraite, nous avons saturé toutes nos lignes de crédits auprès du système bancaire national». Pour le directeur du pôle financier, Mohamed El Hajjouji, «un groupe comme le nôtre doit se diversifier, aller sur le marché financier, utiliser d’autres produits que le crédit bancaire».Dans la foulée, la création d’une salle de marché pour gérer le cash-flow et le risque de change, mais aussi pour lever les fonds nécessaires au financement du développement de l’Office. «Elle sera opérationnelle en avril 2009», assure-t-on à l’OCP.Quant aux relations avec la CDG, l’OCP martèle sa profession de foi: «Ce partenariat, comme les autres, doit procéder de la seule logique business». Ceci sur la base de deux rationalités: apport en capital et dans la croissance de l’Office.Pour l’ONCF, là aussi les choses sont claires. L’OCP ne fera pas marche arrière sur son projet de pipeline. Mais, son management affirme aussi qu’il «ne lâchera pas l’ONCF» qui dans le premier voyage de son histoire transportait des phosphates.


    Montage

    LE Conseil d’administration a approuvé l’externalisation de la caisse interne de retraite, vers la RCAR (caisse de retraite filiale de la CDG) pour 82% de la pension, soit 28 milliards de DH. Ce montant sera financé par ressources propres de l’OCP, à hauteur de 18,6 milliards et le reste par crédits bancaires. Six banques ont participé à ce financement CDM, BMCE, BMCI, BCP, AWB, SG). La partie à transférer, 52 milliards de DH à l’autre filiale de retraite de la CDG, CNRA, est encore en négociations. A noter que l’OCP continuera à assurer la couverture des droits non transférés en totalité ou en partie au RCAR ou CNRA. Combien sont-ils? Le RCAR a hérité de 32.169 pensionnés et 11.847 cotisants.Nabil TAOUFIK & Bachir THIAM

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc