×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    OCP: Encore un gros contrat

    Par L'Economiste | Edition N°:1907 Le 01/12/2004 | Partager

    . Il s’agit d’un préaccord conclu avec un groupe brésilien de fertilisants. Le projet porte sur la construction d’une unité intégrée à Jorf Lasfar. L’investissement est estimé à 2,65 milliards de DHAprès l’important contrat conclu avec les Pakistanais et qui concerne la construction d’une usine d’acide phosphorique en 2004, l’OCP rempile avec un groupe brésilien spécialisé dans les fertilisants. Une rencontre qui s’est déroulée au cours de la visite royale de SM Mohammed VI en Amérique latine. Un précontrat entre l’OCP et le groupe Bunge Fertilizantes conduirait à la construction à Jorf Lasfar d’une unité industrielle intégrée portant sur la production d’acide phosphorique et d’engrais phosphatés. Un investissement estimé à près de 2,65 milliards de dirhams. Le directeur général du groupe OCP, Mourad Chérif et le président de Bunge Fertilizantes (Brésil), Mario Barbosa, ont ainsi signé, le week-end dernier à Rio de Janeiro, un mémorandum d’entente pour engager l’étude approfondie de base relative au projet de joint-venture entre les deux parties. . Alliance stratégiqueCette étude d’ingénierie sera réalisée dans un délai de quatre mois. Et ce, pour valider les résultats technico-économiques favorables de l’étude préliminaire de faisabilité, en vue de faire approuver de façon définitive la décision de réaliser ce projet de joint-venture. Cette alliance stratégique a été conclue après de longues négociations. En effet, cela a été convenu depuis le 26 mai dernier en marge de la conférence annuelle de l’Association internationale des fertilisants (IFA), tenue à Marrakech dans le cadre de laquelle le groupe OCP couvrirait 70% des besoins de Bunge Fertilizantes en produits phosphatés, à destination du marché latino-américain. La consommation d’engrais dans cette zone a enregistré une croissance régulière. Les exportations du groupe OCP sur le Brésil ont doublé en deux ans et représenteront une valeur d’environ 250 millions de dollars en 2004. Depuis lors et dans la perspective de ce partenariat industriel, une étude de préfaisabilité concluante de ladite unité intégrée a été menée conjointement par les deux parties. La société Bunge Fertilizantes est leader sur le marché brésilien des engrais, avec une part dépassant 30% et un chiffre d’affaires réalisé en 2003 de l’ordre de 2,2 milliards de dollars. Cette société est la filiale brésilienne du groupe international Bunge Limited, coté à la Bourse de New York, opérant dans l’agro-industrie et réalisant un chiffre d’affaires annuel d’environ 22 milliards de dollars. Avec l’Inde, l’Iran, le Pakistan et cette fois-ci avec le Brésil, l’OCP continue de développer son réseau mondial et de renforcer son positionnement stratégique intercontinental. Yassir LAHRACH (avec Map)

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc