×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Nouvelle stratégie pour la FIMME

    Par L'Economiste | Edition N°:250 Le 17/10/1996 | Partager


    Le bureau de la Fédération des Industries Métallurgiques, Mécaniques et Electriques (FIMME) s'est réuni pour un séminaire consacré à l'élaboration de la nouvelle stratégie de la Fédération. Animés par M. Handschuh, expert allemand, les travaux se sont déroulés les 2 et 3 octobre dans les locaux de l'Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail. Les participants considèrent qu'il est urgent de donner à la Fédération une nouvelle orientation qui tienne compte aussi bien des variables économiques et politiques internes que des mutations qui s'opèrent à l'échelle internationale. «Tout commence par une organisation efficace», souligne M. Abdelhak Mounir, président de la Fédération depuis juillet 1996. Au lendemain de son installation, le nouveau président a décidé de doter la FIMME d'un plan d'action précis sur trois ans avec des indicateurs objectifs pour le suivi des réalisations. Il s'agissait également pour les participants d'effectuer un diagnostic très approfondi de la FIMME afin de déceler ses points forts et faiblesses. Selon M. Mounir, «la Fédération compte à son actif des réalisations appréciables mais il lui manquait une vision d'ensemble et à long terme». Pour la méthodologie, le séminaire a adopté la forme de l'atelier de planification par objectifs. Plusieurs propositions ont été retenues touchant au rôle même de la FIMME. Quelques-unes portent sur la politique générale de la Fédération, dont notamment la mise en place d'un lobby efficace pour faire valoir les intérêts des industries métallurgiques, mécaniques et électriques. D'autres prévoient les modalités de promotion des secteurs représentés dans la FIMME par la formation, la facilitation de la certification (30 entreprises sur 120 sont actuellement certifiées ISO 9.000) et par l'information des membres. Une stratégie de prospection de nouveaux membres va être mise en place. Elle nécessitera la création, au sein de la FIMME, d'un poste permanent de responsable marketing. Les participants ont par ailleurs mis l'accent sur l'importance d'une politique de communication, capable de fournir des informations aux membres et de faire connaître la Fédération à son environnement.
    Ces décisions prises, le bureau de la Fédération devra les soumettre aux autres membres lors d'une cession plénière pour les valider et les mettre en pratique dans les meilleurs délais. «Mon souhait, conclut M. Mounir, est que tout soit prêt d'ici la fin de l'année 1996».

    Hakim ARIF

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc