×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Culture

    Nouri chante pour l'UMA

    Par L'Economiste | Edition N°:2576 Le 24/07/2007 | Partager

    . Le concert se déroulera au sénat à Paris en octobre. Un nouvel album en cours de réalisationLE chanteur, compositeur et musicien Nouri, 41 ans, se prépare activement. Il va chanter et jouer en octobre prochain au Sénat à Paris à l’occasion d’une réunion destinée à relancer le dialogue entre les pays de l’Union du Maghreb Arabe. A cette occasion, le chanteur va composer lui-même les paroles, sur le thème de l’UMA. Dans le même cadre, Nouri est également invité par la Sénatrice de Paris, Alima Boumedienne, à se produire le jour même à l’Institut du Monde Arabe, aux côtés de chanteurs tunisien, algérien, mauritanien et libyen. Il sera accompagné de ses cinq musiciens, qui l’accompagnent depuis son démarrage dans la chanson: le bassiste Bekouri, le guitariste Jimmy, le batteur Sany, le violoniste Simo et enfin le pianiste Hicham. Très fier de participer à un événement si important, le jeune chanteur ne dissimule pas sa joie. «J’attends avec impatience ce grand jour». En parallèle, Nouri prépare un nouvel album, qu’il sortira en avant-première dans un mois. Une soirée en son honneur sera organisée à la Villa des Arts de Casablanca peu après la fin du mois de Ramadan. Les chansons, en arabe et en français, chantent l’amour et la femme. L’une d’entre elles, patriotique, est intitulée «Le plus beau pays du monde». L’artiste entamera par ailleurs une tournée nationale à partir du 30 juillet à Saâidia, Mohammédia, Medieq à Tanger et Agadir.De son vrai nom Noureddine El Arabi, Nouri est né d’un père marocain et d’une mère algérienne. C’est peut-être pour cela qu’il est souvent enclin aux fusions des styles. Il a d’ailleurs essayé le raï, le funk, le blues et les gnaoua. C’est à 11 ans qu’il commence à jouer du piano et de la guitare. Dès lors, sa passion pour la musique ne fera que s’accroître. A 17 ans, malgré l’opposition de ses parents, Nouri entame une carrière de chanteur en montant son orchestre de quartier et en se produisant dans des fêtes locales. Compositeur-né, il invente des mélodies. A 22 ans, il enregistre son premier album. Vite remarqué, il quitte le Maroc pour Paris, où il est pris en charge par une maison de production française. Il réalisera donc plusieurs disques. Très vite, le succès est au rendez-vous et il se met à enchaîner les tournées au Maroc et à l’étranger. A partir de là, le chanteur va franchir un autre pas. Après des études d’informatique à Paris, il aborde la MAO (musique assistée par ordinateur) et pourra s’acquitter de ses premières commandes de jingles et de musiques pour films. Parmi les films dont il a composé la musique, figurent «Ali Zaoua» de Nabil Ayouch, «Abdou chez les Almohades», «Les bandits» de Saïd Naciri ou encore «El kanoun» de Fatima Boumerkdi. Son ambition, continuer à faire de la musique et multiplier les tournées à l’étranger.Nadia BELKHAYAT

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]miste.com
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc