×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Culture

    Le Raï fait bouger Oujda

    Par L'Economiste | Edition N°:2576 Le 24/07/2007 | Partager

    . L'économique et le culturel se conjuguent pour mener à bien les chantiers de l’Oriental. Le 1er festival international du Raï s’est tenu du 19 au 21 juilletLE 1er festival international du Raï s’est terminé en apothéose le week-end dernier. Oujda fut le temps d’une soirée la capitale du Raï. Les stars du genre ont enflammé plus de 150.000 spectateurs rassemblés à la place mitoyenne au stade d’honneur. Outre le roi du Raï Cheb Khaled, la soirée de clôture a été animée samedi dernier par Cheb Sahraoui et Cheba Zahouania. Adulées par le public oujdi (et marocain en général), les stars algériennes le lui rendent bien. “Fi Khater oujada sec”, a lancé Cheb Sahraoui d’emblée pour annoncer la couleur. Drapeau algérien brandi par moments à côté du drapeau marocain, chansons scandées par la foule en transe … Le concert a vite pris l’allure d’un rassemblement maghrébin. “Oujda, moi j’y crois”, ce logo distribué au cours de cette soirée en dit long sur les raisons motivant un évènement d’une telle envergure. D’ailleurs, il n’y a qu’à voir le nombre de personnalités (ministres, décideurs, hommes d’affaires…) ayant fait le déplacement de Rabat pour assister à cette soirée. Etaient présents notamment: Mohamed Boutaleb, ministre de l’Energie et des mines, Mustapha Mansouri, ministre de l’Emploi, Abdeslam Ahizoune, président de Maroc Telecom, Hicham El Guerrouj …  ainsi qu’une flopée de journalistes invités pour couvrir l’événement. Le but avoué de la manifestation est de “renforcer la fierté d’appartenance des Oujdis à la ville millénaire, à dépasser les frontières du régional et à créer de nouveaux horizons de partage culturel”, affirment les organisateurs, en l’occurrence l’Association Oujda Raï, en partenariat avec la wilaya d’Oujda.“La majorité des grandes références du Raï ont débuté leur carrière sur la place de Saïdia. Nous pouvons citer Khaled et les frères Bouchnak qui sont honorés de ce retour aux sources et surtout de se produire devant le public qui les a soutenus à leur début”, expliquent les responsables de Oujda Raï. Mais, au-delà du culturel, le festival a aussi des visées économiques car il s’inscrit dans la mobilisation pour le plan de développement global de l’Oriental, plus particulièrement celui du Projet de Développement Urbain (PRUO) d’Oujda. Ce dernier compte actuellement 147 projets entamés, notamment l’aménagement du stade d’athlétisme de la ville, la construction d’une salle omnisports, la création d’un conservatoire de musique et de danse, le réaménagement de la place Jaddah et du carrefour du 18 mars ou encore le projet de création de la grande place El Farabi.Aziza EL AFFAS

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]omiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc