×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Mise à niveau
    Un réseau régional à la rescousse de l’ANPME

    Par L'Economiste | Edition N°:2165 Le 06/12/2005 | Partager

    . Le Rimane pour faire remonter l’information. Impliquer davantage les partenaires régionaux. Urgence: Convaincre et encadrer la PME C’est maintenant une évidence. Le programme de mise à niveau dans lequel l’Agence nationale de la PME (ANPME) est censée jouer un rôle de premier plan, doit subir un sérieux coup de fouet. Les entreprises traînent les pieds par ignorance ou inconscience alors que les échéances d’ouverture du marché approchent à grands pas.Comment accélérer le processus d’adhésion des PME aux programmes de l’agence et optimiser son intervention dans le processus d’accompagnement?Le ministère du Commerce et de l’Industrie donne le coup d’envoi vendredi 9 décembre à Rabat, au Réseau des intervenants régionaux pour la modernisation compétitive des entreprises (RIMANE).Pour commencer, ce réseau sera constitué d’un noyau dur d’intervenants relevant des délégations provinciales du commerce et de l’industrie (DPCI). Il pourra par la suite s’élargir progressivement à d’autres institutions régionales d’appui aux PME, selon la dynamique régionale et le niveau d’implication des associations professionnelles, associations des zones industrielles, chambres de commerce, centres régionaux d’investissement et centres techniques. L’objectif est de synchroniser l’action des différentes structures d’appui et favoriser les synergies.Concrètement, les membres du Rimane ont pour mission de relayer l’action de l’agence en matière d’information, de communication, de proximité et promouvoir les programmes de modernisation des entreprises.Il s’agit également de faire remonter l’information par rapport aux besoins des PME en matière d’appui et d’assistance technique. Il sera ainsi plus aisé d’assurer un suivi des actions de conseil mises en oeuvre. A terme, le réseau sera constitué de plusieurs relais dont l’importance variera selon la densité du tissu industriel et le niveau d’activité des régions.Au niveau des DPCI, une cellule constituée de cadres techniques assurera le relais au niveau du tissu productif régional.Les cadres de l’ANPME auront en charge le suivi et la supervision de ces relais régionaux, tout en veillant à la formation des nouveaux adhérents au réseau.Il est prévu d’instaurer le système d’appel à candidature afin de sélectionner les intervenants les plus motivés pour s’impliquer dans cette action de proximité avec l’aval des organismes employeurs. Ces intervenants devront arrêter un plan de prospection semestriel avec le concours de l’ANPME. Ce plan portera sur des actions de promotion et de communication en faveur des PME.


    Et le nouveau rôle de l’ANPME?

    Dans le nouveau dispositif, l’ANPME pilote et coordonne les actions de proximité du réseau en mettant en place un cadre de monitoring. Celui-ci permettra- l’identification des besoins exprimés par les entreprises à travers le réseau;- le référencement de ces besoins, leur traduction en projet ou action de soutien et le suivi périodique des opérations qui en découlent;- la diffusion au sein du réseau des procédures et pratiques liées aux services proposés par l’ANPME;- l’identification et l’évaluation des actions de proximité menées par les structures d’appui susceptibles de constituer des services génériques et des bonnes pratiques à disséminer au sein du réseau;- la mise en œuvre des programmes d’assistance technique pour la formation et le développement des compétences du réseau.- l’harmonisation des procédures adoptées par les structures en généralisant les meilleurs outils déjà mis en place en vue de capitaliser les expériences réussies;- le développement des programmes intégrés de promotion régionale de la mise à niveau.Mouna KABLY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc