×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Medersat.com s’implante au Congo

    Par L'Economiste | Edition N°:3244 Le 31/03/2010 | Partager

    . Première école communautaire financée par la Fondation BMCE Bank. Partenariat africain mis au service de l’EducationC’est hier que la Fondation BMCE Bank a signé une convention de partenariat avec la Fondation Congo assistance de la république du Congo. Celle-ci porte sur la construction et l’équipement d’une école à Oyo au Congo, financée par la Fondation BMCE Bank à hauteur de 3 millions de DH. «La lutte efficace contre la pauvreté requiert la mise en œuvre d’une approche multidimensionnelle en termes de mobilisation du savoir, d’expertise, de compétences, de conciliation d’intérêt et de conclusion d’alliance», a indiqué Dr Leïla Mezian Benjelloun, présidente de la Fondation BMCE Bank. «A travers nos écoles, c’est un concept pédagogique novateur dans le préscolaire et le scolaire que nous avons disséminé au Maroc, appuyé sur la technologie. Les ordinateurs et les tableaux électroniques sont de véritables outils pédagogiques. Vous en avez vus l’illustration à l’école Medersat.com de Bouskoura», dit-elle en s’adressant à une importante délégation congolaise. Les invités de Othman Benjelloun, PDG du groupe BMCE Bank ont été accueillis en grande pompe. En effet, Antoinette Sassou Nguesso, la première Dame du Congo, présidente de la Fondation Congo assistance et présidente de l’organisation des premières Dames d’Afrique et de hautes personnalités du Congo ont pu visiter hier matin l’école Medersat.com Bouskoura de la Fondation BMCE Bank, située dans le Grand Casablanca. «Il s’agit d’une vision nouvelle de l’école congolaise. C’est un challenge dans le milieu rural », souligne pour sa part la première Dame du Congo.Invités et journalistes ont pu assister sous l’encadrement des enseignants à des séances d’activités pédagogiques effectuées par les élèves qui ont interprété une pièce théâtrale sur l’environnement et ses effets sur la population. La délégation a pu aussi observer des activités d’enseignement de la langue française assister à des cours en français. «Savez-vous planter les choux, A la mode, à la mode, Savez-vous planter les choux, A la mode de chez nous?» répétaient les petits élèves qui sont, rappelons-le, d’un milieu défavorisé. Dans une autre classe, des étudiants au primaire sont initiés au Tamazight. Ceci grâce à une nouvelle méthode baptisée «Smart Board ou Tamazight sans barrière» (cf, www.leconomiste.com). Notons que le réseau Medersat.om compte près de 60 écoles à travers le Royaume, indique Wafâa Chafi Fathi, secrétaire générale de la Fondation BMCE Bank. Trois autres écoles seront ouvertes pour la rentrée prochaine. Près de 12.000 élèves sont totalement pris en charge par la Fondation et bénéficient de services d’enseignement gratuits. F. Z. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc