×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Med-IT 2009
    Des leaders mondiaux des TI au rendez-vous

    Par L'Economiste | Edition N°:3122 Le 06/10/2009 | Partager

    . Le salon se tient du 3 au 5 novembre à Casablanca. 150 exposants et 3.000 professionnels attendus. Les entreprises locales face à la concurrence Le salon Med-IT sur les technologies de l’information, qui se tient du 3 au 5 novembre à l’Office des changes de Casablanca, a l’ambition de donner une envergure internationale à une manifestation jadis limitée à des rencontres d’affaires entre acteurs français et marocains. Selon les organisateurs, 150 exposants (cinq fois plus que la dernière édition) regroupant notamment des constructeurs, des équipementiers, des fournisseurs d’accès et de service internet, des éditeurs de logiciels sont annoncés pour les trois jours du salon. Quelque 3.000 professionnels sont également attendus.Le salon Med-It, organisé par Xcom Events (filiale de Xcom France) avec le soutien de l’Association des professionnels des technologies de l’information (Apebi), se veut une plateforme d’échanges sur les grandes tendances du marché. Des conférences et des rendez-vous d’affaires sont prévus tout au long de l’évènement. Lequel représente également l’opportunité pour les PME marocaines de dénicher de nouveaux marchés, d’établir des partenariats stratégiques ou même de valoriser leur savoir-faire auprès de clients potentiels. Et c’est en cela que le salon apporte un plus aux PME. L’occasion également pour les entreprises locales de se jauger par rapport à la concurrence. Au-delà d’une simple exposition, le Maroc entend également se servir de cette vitrine comme tremplin pour insuffler une nouvelle dynamique au secteur de l’offshoring. Le but étant de s’imposer comme la destination de référence dans le pourtour de la Méditerranée. Par ailleurs, plusieurs thématiques seront abordées lors des tables rondes du salon, notamment le financement de l’innovation et des start-up. «L’innovation est chez les start-up. Cependant, elles n’ont pas les moyens pour accéder au marché», indique un responsable de l’Apebi. De ce fait, l’espace Apebi au salon Med-IT sera dédié aux start-up afin de leur permettre de nouer des partenariats et d’exposer leurs projets.


    Offshoring

    SELON certains spécialistes, les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique ont la possibilité de redessiner la carte mondiale de l’offshoring. Avec l’extension de l’Union européenne aux pays d’Europe de l’Est, les coûts de production et de main-d’œuvre de ces pays se sont rapprochés de ceux des pays développés. D’où la tendance des donneurs d’ordre à orienter davantage leurs investissements vers les pays du Sud. D’autant plus que ceux au sud de la Méditerranée ont l’avantage de la proximité géographique. Selon le rapport 2009 du cabinet At Kearney sur l’offshoring, le Maroc se classe à la 30e place des destinations offshore les plus compétitives du monde. Le Royaume gagne six places en deux ans, mais reste tout de même largement en retrait par rapport à ses principaux concurrents, notamment l’Egypte, la Jordanie et la Tunisie, respectivement 6e, 9e et 17e au classement mondial.F. Fa.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc