×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Marrakech: Des élus refusent leurs indemnités de déplacement

Par L'Economiste | Edition N°:1776 Le 26/05/2004 | Partager

. Ce point qui n’était pas à l’ordre du jour a été débattu lors du Conseil de la région. L’excédent de 11 millions de DH sera affecté aux projets d’infrastructuresOnze gros sujets ont été en discussion lors de la deuxième session du conseil de la région du mois qui s’est tenu le 24 mai dernier. Mais c’est un douzième, moins officiel et qui n’était pas à l’ordre du jour qui aura plus de succès. Celui des indemnités des élus. Durant presque 60 minutes, les élus discuteront de leurs indemnités de déplacement pour les trois dernières sessions et dont le montant a été fixé à 500 DH. Une somme que refusent les élus qui exigent 600 DH pour chaque session. A l’exception de ce volet, les 81 membres présents à cette session sur les 110 que compte le Conseil, ont adopté les 11 points à l’ordre du jour. Dans sa philosophie, le Conseil de la région, présidé par Abdelali Doumou, privilégie des conventions de partenariat. «Notre rôle en tant que Conseil régional est la synchronisation des projets entrepris par différents départements administratifs afin qu’une région puisse connaître des programmes intégrés de développement d’infrastructures. Cette démarche faciliterait et encouragerait les investisseurs à aller vers telle ou telle région», insiste Doumou. C’est ainsi qu’un partenariat est en cours avec le ministère de l’équipement, adopté lors de cette deuxième session.Par ailleurs, un deuxième accord a été conclu avec cette fois-ci le ministère de l’Emploi pour la création d’un fonds régional pour la promotion de l’emploi. Autre point à l’ordre du jour et qui suscite beaucoup de débat, celui du local siège du Conseil à Sidi Youssef Ben ali. Un local appartenant à la ville qui l’a cédé au Conseil de la région. Enfin le budget 2003 du Conseil de la région sera validé par les élus présents. L’excédent de 11 millions de DH sera affecté aux projets courants d’infrastructures.De notre correspondante,Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc