×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Maroc-Espagne: Premiers signesd'apaisement après la visite du leader socialiste

    Par L'Economiste | Edition N°:1167 Le 19/12/2001 | Partager

    . José Rodriguez Zapatero a été reçu comme un «ami du Maroc«. Sahara, pêche, retour de l'ambassadeur, coopération… rien n'a été omis durant les deux jours de cette visiteLe patron du parti socialiste espagnol a été accueilli en grandes pompes au Maroc. L'intransigeance des autorités espagnoles, le Parti Populaire en l'occurrence, laisse maintenant la place aux «bonnes intentions« du patron d'une des plus importantes formations politiques du voisin ibérique: José Rodriguez Zapatero, secrétaire général du Parti Socialiste Ouvrier Espagnol (PSOE).Sa Majesté Mohammed VI a reçu le patron du PSOE, hier, en début d'après-midi. Selon l'ambassade d'Espagne, cette entrevue était caractérisée par «la clarté et la franchise des discussions«.Zapatero est arrivé dimanche dernier à Rabat pour une visite de deux jours, à l'invitation personnelle de Abderrahman Youssoufi. La réussite prévisible de la visite de Zapatero revient donc au Premier ministre, également premier secrétaire de l'USFP. Contrairement à certains commentaires, Youssoufi joue un rôle important en matière de diplomatie. Son image de marque à l'extérieur du Maroc est excellente. Ses contacts, essentiellement dans le cadre de l'Internationale Socialiste, ont facilité la visite de Zapatero, créant ainsi une véritable crise interne en Espagne (voir encadré).Zapatero, contrairement au gouvernement espagnol, est un fervent défenseur du Plan Baker concernant l'affaire du Sahara. L'une des questions qui enveniment les relations maroco-espagnoles est justement celle-ci. Le gouvernement Aznar refuse cette «formule réaliste« et à l'instar des séparatistes du Polisario (qui obéissent au doigt et à l'oeil à Alger) s'attache toujours au référendum.Zapatero a également obtenu des promesses sérieuses quant au retour de l'ambassadeur marocain à Madrid avant le 1er janvier, date à laquelle commence la présidence espagnole de l'Union européenne. A ce titre, il a souhaité «revitaliser tous les programmes« décidés à Barcelone en 1995 à l'occasion du Sommet de Valence.Lors de sa visite, Zapatero a eu des entretiens avec plusieurs responsables marocains, notamment Mustapha Okacha, président de la Chambre des Conseillers et Abdelouahed Radi, président de la Chambre des Représentants. Il a par ailleurs signé un accord de coopération entre le PSOE et l'USFP.En outre, le dossier de la pêche, notamment l'état actuel des négociations entre les deux pays, était au centre des entretiens Zapatero-Youssoufi. A noter par ailleurs que Madrid a autorisé la compagnie pétrolière espagnole Repsol( ) à prospecter au large des îles Canaries, dans des sites revendiqués par le Maroc.Le secrétaire général du PSOE a promis de transmettre toutes les préoccupations relevées par les responsables marocains à l'opinion publique espagnole.


    Polémique et débat interne

    Le voyage du secrétaire général du PSOE a suscité ces derniers jours en Espagne de vives critiques de la part du gouvernement de José Maria Aznar et de son Parti Populaire. Le secrétaire général de ce dernier, Javier Arenas, a accusé Zapatero «de déloyauté« envers la politique étrangère du gouvernement. Zapatero a pour sa part affirmé que sa volonté n'est pas «d'emmêler, mais au contraire de démêler« les difficiles relations hispano-marocaines. Zapatero n'a aucunement l'intention de se substituer au gouvernement de son pays. Il a tenu à ce que l'ambassadeur espagnol à Rabat participe à tous ses entretiens. Cette visite historique a pour mérite d'ouvrir un véritable débat interne au sein de la société espagnole. F. Z. T. & A. E. H.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc