×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Marché du ciment: La croissance se confirme

Par L'Economiste | Edition N°:2139 Le 27/10/2005 | Partager

. Hausse de 5,4% à fin septembre. Marrakech, 4,5 fois plus vite que le marchéMalgré un début d’année plutôt morose avec un recul de 1,2% au premier trimestre, le marché du ciment confirme sa reprise. Après une première hausse de 3,3% au deuxième trimestre (4,9 millions de tonnes écoulées), les ventes ont enregistré une croissance de 5,4%, à fin septembre. Soit environ 7,74 millions de tonnes vendues contre 7,34 millions une année auparavant, selon l’Association professionnelle des cimentiers (APC). A présent, nous sommes légèrement au-dessus des prévisions de la profession qui table sur une hausse de l’ordre de 5%, pour l’ensemble de l’année. Il y a de fortes chances pour que le marché finisse sur une telle croissance sauf si de grosses précipitations s’abattent sur le pays et retardent les chantiers. Quoi qu’il en soit, les cimentiers restent optimistes. “Je suis assez confiant pour une évolution de 5% en fin d’année”, indique Abdeslam Bikdir, directeur commercial de Lafarge.Pour le seul mois de septembre, la hausse est de 5,5% avec 947.000 tonnes de ciment écoulées contre 897.000 l’année précédente. Selon les professionnels, le marché est tiré par le boom des projets touristiques dans la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz et le port Tanger Med. Les infrastructures autoroutières participent également à ce trend haussier des ventes dans le Nord. La région de Marrakech affiche ainsi la plus forte croissance du marché, soit 24,7%. A fin septembre, elle a absorbé 877.000 tonnes de ciment contre 703.500 l’année précédente. Rappelons qu’à fin juin, la hausse était de 23%.Guelmim-Es-Smara arrive immédiatement en deuxième position avec une croissance de 23% pour 263.800 tonnes écoulées contre 214.400 une année auparavant. Le Nord (Tanger-Tétouan) a également enregistré une hausse non négligeable et pointe en troisième position. A fin septembre, les ventes se chiffrent à 898.500 tonnes en hausse de 15,6% par rapport à la même période en 2004.Le Grand Casablanca, qui représente le plus gros de la consommation avec 1,23 million de tonnes durant les neuf premiers mois de l’année, affiche une progression de 8,1%. “Les nombreux projets d’habitat et la rénovation de la Mosquée Hassan II ont boosté la consommation”, explique Bikdir. La région Fès-Boulmane, quant à elle, a enregistré la plus forte baisse (16,2%). Les ventes y ont régressé d’environ 334.000 tonnes en 2004 à 279.600 cette année. Mohamed AKISRA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc