×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Safi: Les poissonniers ambulants dotés de triporteurs

Par L'Economiste | Edition N°:2139 Le 27/10/2005 | Partager

. 65 mobylettes à équipement frigorifique distribuées. Première expérience du genre réussie à MohammédiaLes marchands ambulants de poisson travailleront désormais dans des conditions respectant les normes modernes en matière de salubrité. C’est du moins l’objectif d’un projet lancé à Safi. Il est baptisé «Tarwa», ce qui veut dire richesse. Une convention de partenariat a été signée pour l’achat de 65 triporteurs le 20 octobre. Le coût global du projet est estimé à 1.056.250 DH. Les partenaires de cette opération avec la wilaya Doukkala-Abda sont l’ADS (Agence de développement social), qui apporte une enveloppe de 483.450 DH, l’Association Al Fath des poissonniers ambulants, qui participe à l’opération à hauteur de 72.000 DH. L’ONP (Office national de pêche), quant à lui, pourvoira un financement de 500.000 DH. Ainsi, les triporteurs permettent de préserver la fraîcheur et la qualité des aliments. «Les mobylettes sont conçues avec des caissons isothermes d’une efficacité prouvée», explique Mohamed El Mejani, nouveau délégué de l’ONP à Safi. Le projet pourrait se généraliser en faveur d’autres bénéficiaires. A noter qu’une première expérience a été tentée avec succès à Mohammédia. Le projet avait été lancé au départ au profit de 24 marchands ambulants seulement. Peu après, ils ont été suivis d’une trentaine d’autres détaillants de poisson. Ils se sont organisés et ont fait preuve d’initiative pour approvisionner des restaurants et une grande surface de la place. «Cette dernière fait désormais confiance aux produits marins servis par les triporteurs», affirme un membre de l’Association Al Fath. De fait, la formule ouvre de larges perspectives de développement aux petits marchands. Et c’est à l’association de mieux s’organiser pour tirer profit de l’opportunité offerte. Les marchands ambulants de poisson sont estimés dans les 300 par le président de l’Association Al Fath de Safi. Mais seulement 78 d’entre eux sont adhérents. Des opérations de sensibilisation et d’encadrement s’avèrent nécessaires pour faire comprendre la portée du projet. De son côté, l’ADS est bien déterminée à faire profiter d’autres villes du Royaume de ce genre d’initiative. De notre correspondant, Mohamed Ramdani

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc