×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Affaires

    Maisons d’énergie en réseau
    Création d’un centre d’appui aux jeunes entrepreneurs

    Par L'Economiste | Edition N°:1984 Le 23/03/2005 | Partager

    . Alliance entre Microsoft, Pnud et CderUne alliance à trois. Elle réunit Microsoft, le Centre des énergies renouvelable (Cder) et le Programme régional des technologies de l’information pour les pays arabes (Icdtar) du PNUD. Le partenariat concerne la création d’un centre d’appui au profit des entrepreneurs des maisons d’énergie. Il s’agit d’un centre de formation et d’une plate-forme technologique de mise en réseau qui regroupera dans le futur quelque 2.000 maisons petits entrepreneurs. Le centre sera hébergé au Cder dont le siège est à Marrakech et va mettre en place un portail des ME. Icdtar apporte un soutien financier alors que Microsoft fournit les logiciels et la formation des informaticiens et web masters. “Cela cadre parfaitement avec notre action dans le programme Unlimited Potentiel qui fournit des fonds et soutient les centres de formation avec le PNUD”, indique Karim Bernoussi, directeur de Microsoft Afrique du nord qui ajoute que l’alliance avec le Cder peut aller encore plus loin pour la création d’incubateurs d’entreprises.Aujourd’hui, ces maisons constituent un réseau de distribution des produits d’énergie renouvelable à travers tout le pays. “Imaginez les opportunités d’affaires pour ces 2.000 agences, mises en réseau informatique”. Le programme maisons d’énergie (ME) est un concept de microentreprises énergétiques, installées en grande partie dans les milieux ruraux. Ces ME ont pour principale activité la commercialisation des équipements, des produits et services énergétiques à l’instar du développement de l’électrification rurale… “L’objectif est d’améliorer l’accès des ruraux à l’énergie renouvelable et créer une structure régulatrice et financière avec le soutien des secteurs public et privé pour que ces structures soient un levier du développement rural”, rappelle Berdai, directeur du Cder. Le programme vise la création de 2.000 petites entreprises au cours des quatre prochaines années, selon le programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Lancé en 2003 en vertu d’une convention entre le ministère de l’Energie et des Mines, le PNUD et le CDER, ce programme bénéficie de l’appui de plusieurs partenaires dont l’Agence de développement des provinces du Nord, l’Association marocaine de l’énergie solaire et éolienne, la coopération espagnole, l’ONE, l’Anapec. Une centaine de maisons ont vu le jour à titre d’expérience pilote.  Le coût global de ce programme pilote s’élève à 1,5 million de dollars, dont notamment 200.000 accordés par le PNUD. Grâce à ces maisons, les entrepreneurs, issus du milieu rural, pourront vendre des panneaux solaires, chauffe-eau, fours et autres équipements. Il leur sera possible également de distribuer le gaz et promouvoir les programmes d’énergie ruraux.


    Financements

    L’installation de chaque maison coûtera 100.000 DH environ avec un apport initial de l’entrepreneur. Depuis le démarrage du projet, le Cder, chef de file, a mis en place plusieurs aides, que ce soit pour la formation commerciale des jeunes patrons ou encore des systèmes de prêts de la Fondation Banque Populaire pour couvrir les coûts supplémentaires.De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc