×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    L'espagnol Cortefiel sous contrôle des fonds PAI et Permira

    Par L'Economiste | Edition N°:2107 Le 13/09/2005 | Partager

    . OPA sur 86,82% du capitalLes fonds d’investissement PAI et Permira, réunis au sein de la société MEP Retail, ont réussi leur OPA sur le groupe textile espagnol Cortefiel, a annoncé vendredi 9 septembre ce dernier. L’offre a été acceptée par les titulaires de 67.903.747 actions, représentant 86,82% du capital. Le numéro trois espagnol de l’habillement passera sous le contrôle des fonds PAI, Permira, mais aussi CVC qui va dans un deuxième temps prendre un tiers du capital en vertu d’un accord passé avec les deux autres fonds. MEP Retail est une société commune (50/50) aux fonds d’investissement PAI Partners SAS et Permira Europe. Outre sa marque emblématique Cortefiel, le groupe exploite notamment les marques Pedro del Hierro, Springfield, Werdin, Women’Secret, Milano et Douglas. L’offre de MEP était de 18,40 euros par action, soit 1,24 milliard d’euros pour les 67,90 millions d’actions acquises. Elle était conditionnée au fait qu’au moins 75% du capital soit réuni. Cortefiel avait fait l’objet de deux offres concurrentes, celle de PAI Partners et Permira Europe, et celle de Corail Retail, du fonds CVC European Equitiy III. Le 22 juillet, Coral Retail a retiré vendredi son offre de 17,90 euros par action Cortefiel, laissant le champ libre à l’offre de MEP. MEP avait aussi profité de ce retrait pour conclure un autre accord, avec un groupe de grands actionnaires de Cortefiel, aux termes duquel le noyau dur d’actionnaires apportera ses titres Cortefiel, soit une part globale de 55,74%, à l’offre de MEP Retail au prix de l’offre publique. Cortefiel est le numéro trois espagnol de l’habillement. Il a réalisé lors de l’exercice 2004/2005 (clos le 28 février 2005) un bénéfice net consolidé de 62,24 millions d’euros (30,04 millions en 2003/04) pour un chiffre d’affaires de 971,27 millions d’euros, en hausse de 5,43%. Le secteur de l’habillement espagnol est dominé, dans l’ordre, par Inditex (marque Zara), Corte Inglès et Cortefiel.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc