×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Les primés des Intégrales de l’investissement
    La Fondation ONA se mobilise pour les enfants

    Par L'Economiste | Edition N°:2174 Le 19/12/2005 | Partager

    . Elle remporte le prix de l’amélioration de la santé publique. Près de 15.000 petits diabétiques sont suivis jusqu’à 18 ansSolidarité intelligente contre détresse sanitaire, cela pourrait être le slogan de la Fondation ONA, relativement discrète sur son action contre la précarité… L’organisation vient de remporter le prix de la contribution à l’amélioration de la santé publique lors des Intégrales de l’investissement organisées les 1er et 2 décembre à Skhirat. Depuis 1998, la Fondation ONA, déclarée d’utilité publique dix ans plus tôt, travaille à «trouver des solutions techniquement viables et économiquement pérennes face à des situations humaines critiques», explique Houda Berrada, déléguée générale et responsable en charge de l’engagement. Ce type d’approche privilégie la recherche et l’innovation dans le domaine médical, indique le management qui, au fil du temps, a pris toute la mesure des besoins enregistrés au niveau national. La Fondation ONA a indubitablement fait son «trou» avec les années. Sa crédibilité quant à l’encadrement d’enfants atteints de pathologie n’est plus à démontrer. L’organisation gère en effet toute une série de programmes à long terme pour les enfants atteint de diabète. Elle s’attache aussi à promouvoir la scolarisation des enfants en situation de handicap. La prise en charge de dialyses, la contribution aux activités de la Fondation Mohammed V pour la solidarité, ainsi qu’à celles de la toute jeune Fondation Lalla Selma pour la lutte contre le cancer, font aussi partie de ses actions.Rencontres, création de supports pédagogiques (le Guide du jeune diabétique, par exemple), formation de centaines de secouristes, CD, site Web… l’équipe joint l’acte à la parole. Concrètement, la Fondation accompagne plus de 15.000 enfants diabétiques jusqu’à leur majorité, dans les soins curatifs. Et distribue de l’insuline dans tous les CHU du pays, indique Berrada. De même, une assistante sociale effectue des tournées en région afin d’identifier les besoins. Pour achever le dispositif, la Fondation ONA mobilise des équipes médicales qui éditent, entre autres, des cahiers de suivi et de surveillance de l’enfant atteint de diabète.Les indicateurs relevés par la Fondation ONA ont montré une diminution des réhospitalisations pour complication aiguë ainsi qu’une baisse du taux de mortalité.Céline PERROTEY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc