×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Les Marocains font moins de bébés

Par L'Economiste | Edition N°:428 Le 25/01/1999 | Partager

Les indicateurs sociaux évoluent à la vitesse grand "V". La progression démographique ralentit, l'urbanisation s'accroît. Les signes sont bons.


Le ralentissement de la croissance de la population est perceptible en 1998. Non que nous soyons moins nombreux, mais la progression est beaucoup plus lente. Nous sommes un peu plus de 27,7 millions d'habitants contre 26,07 en 1994. Le taux d'accroissement annuel moyen est passé de 2,1% entre 1982 et 1994 à 1,7% entre 1994 et 1998.
Les Marocains font moins de bébés. De 37 pour mille en 1982, les naissances sont tombées à 23 pour mille en 1998. On se marie aussi de plus en plus tard. L'âge du premier mariage a en effet reculé à 29 ans en moyenne. A cela s'ajoutent une généralisation de la contraception et un espacement des naissances. En 1997, 59% des femmes mariées âgées de 15 à 49 ans utilisent une méthode contraceptive contre 50% en 1995. En plus du développement de la pratique contraceptive, près de 43% des accouchements ont eu lieu dans un milieu sanitaire surveillé en 1992-1997 contre 28% en 1987-1992.
L'urbanisation s'accélère. Près de 54% de la population réside en milieu urbain en 1998 contre 51% en 1994. Le nombre de propriétaires augmente. Ils sont près de 54 sur 100 citadins à être propriétaires en 1998 contre 48 sur 100 en 1994. En revanche, la population des locataires est en chute. Ils ne sont plus que 29,4% contre 35% en 1994. Ils vivent dans de meilleures conditions qu'en 1994. Ils sont un peu plus de 89% à disposer d'électricité en milieu urbain et 18,5% en milieu rural contre respectivement 80,7 et 9,7%. Concernant l'eau potable, ils sont près de 92,3% à disposer d'un réseau d'eau potable dans les villes contre 11,6% dans les campagnes.

Si le pourcentage est croissant dans les zones urbaines où le taux d'approvisionnement n'était que de 89%, en revanche dans les zones rurales, l'évolution est beaucoup moins perceptible. Toujours dans les conditions de vie, les soins de santé aux enfants s'améliorent progressivement. La vaccination de enfants est en voie de généralisation. Ainsi près de 89% des enfants âgés de 12 à 23 mois sont complètement vaccinés contre les six maladies (tuberculose, diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite et rougeole) contre 76% en 1992. L'extension des campagnes de vaccination contribue à baisser la mortalité infantile. Celle-ci a chuté de 57 pour mille à 37 sur dix ans.
Le nombre de médecins par habitant a également augmenté. Alors qu'en 1994 il y avait un médecin pour 2.950 habitants, en 1998 il y en a eu un pour 2.750.
Autre indicateur qui est en excellente régression, l'analphabétisme. Le taux a été fortement réduit. Il baisse de 55 à 47% entre 1995 et 1998. Le fléchissement de ce taux résulte entre autres de l'effort d'alphabétisation, mais ce n'est pas tout. Il y a également un effort de scolarisation chez les enfants et surtout le décès des personnes les plus âgées qui étaient les moins alphabétisés.


Le premier rapport d'activité de la DS


LA Direction de la Statistique (DS) sort pour la première fois son rapport d'activité. C'est un pas supplémentaire vers la transparence de l'information. Elle y dresse le bilan de son travail annuel et informe sur l'état d'avancement des travaux en cours avec le calendrier de publication de l'information. Elle communique aussi sur les méthodologies employées par l'institut pour la sortie des indicateurs.

Fatima MOSSADEQ

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc