×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Les hôtels se mettent à l’environnement

    Par L'Economiste | Edition N°:2411 Le 29/11/2006 | Partager

    . Un programme de la Fondation Mohammed VI . La «Clef Verte», un label pour la promotion du tourismeAprès les écoles, la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement lance «Clef Verte», un programme destiné aux établissements touristiques. Il s’agit d’un label international de qualité environnementale. Il constitue un outil de promotion et de marketing favorisant la fréquentation touristique des établissements primés et une meilleure fidélisation des clients. Ainsi, un atelier national est organisé aujourd’hui avec les partenaires touristiques pour définir un programme, pilote sur quatre hôtels. Un travail préalable a été effectué par des experts marocains et français qui ont présenté ce label aux opérateurs concernés. Il s’agit du ministère du Tourisme, l’ONMT, le FNIH, Sotoram, Sogatour et Accor. Dans ce cadre, il convient de noter aussi la proposition faite au ministère du Tourisme pour intégrer certains critères de ce label dans les normes de classement des hôtels. Par ailleurs, pour l’obtention du label Clef Verte, les établissements touristiques doivent se conformer à un nombre de critères classés en trois volets. Le premier vise à instaurer une gestion environnementale au sein de l’établissement. Cela par la mise en place d’une politique intégrant la dimension du respect de la nature avec des objectifs clairs et un plan d’actions détaillé.Le deuxième volet est axé sur la communication et la formation avec l’implication et l’engagement du personnel et des clients. A l’instar du programme Eco-Ecoles (cfwww.leconomiste.com), le label Clef Verte vise pour sa part la mise en place d’un système de consommation rationnelle d’eau et d’énergie. Une gestion rigoureuse des déchets est également prévue. Rappelons que la démarche Clef Verte s’inscrit dans la continuité du programme Pavillon Bleu qui vise également la promotion de l’activité touristique au Maroc. Grâce à cette initiative, plusieurs plages ont décroché ce label à partir de 2005. Il s’agit de Aïn Diab à Casablanca, Essaouira, Haouzia à El Jadida, et d’Achakar à Tanger.Rappelons enfin que le projet Clef Verte a été initié par le Danemark en 1994, puis adopté en France en 1998 pour les campings avant d’intégrer les hôtels en 2005. En 2003, ce projet a été adopté par la Fondation de l’éducation à l’environnement (FEE). Il est actuellement en cours de délocalisation dans d’autres pays comme l’Espagne, la Nouvelle-Zélande et le Maroc. A noter que ce dernier fait partie de la FEE en tant que membre à part entière depuis 2005.


    4 autres opérations

    La mission de la FEE est de promouvoir l’éducation à l’environnement en accélérant la prise de conscience de l’impact de l’activité humaine sur la nature. Dans ce cadre, 4 programmes sont développés actuellement.Outre le Pavillon Bleu pour la certification de la qualité des plages, l’Eco-Ecoles vise la sensibilisation des écoles aux questions de l’environnement. A cela s’ajoutent Jeunes Reporters pour l’environnement et les forêts. Ce dernier est destiné à faire apprendre aux écoliers les atouts écologiques des forêts.N. E. A.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc