Affaires

Wafasalaf maintient sa position de leader

Par L'Economiste | Edition N°:2411 Le 29/11/2006 | Partager

. 35,8% de part de marché pour un encours de 6,885 milliards de Dh à la mi-2006. Objectif annoncé, atteindre 40% de part de marché d’ici deux ansLES chiffres annonçant les principaux faits marquants pour l’exercice 2006 de Wafasalaf ne reflètent pas forcément les ambitions de la société de financement, qui a réussi à maintenir sa position de leader du marché de crédit à la consommation. Sa part de marché a atteint 35,8% pour un encours de 6,885 milliards de dirhams à fin juin. Soit une progression de 3,3 points par rapport à la même période de l’année précédente. Ce dynamisme de son activité commerciale se caractérise par une augmentation nette des encours de +44%. Pendant ce temps, Eqdom, deuxième du marché, a enregistré une progression de + 22%, et Cetelem BMCI Conso un recul de 7,85%. Ces chiffres sont fournis par Wafasalaf qui cite l’association professionnelle, l’APSB. Le classement 2005 et 2006, en termes de part de marché, reste inchangé. A noter cependant la stagnation de Salafin (4e du marché) et les grosses performances de Salaf Chaabi (5e place) avec une progression des encours de +37,27% et de Salaf Sogefinancement (6e) avec +55,15%. Le leadership de Wafasalaf semble parti pour durer. En tout cas, c’est ce qu’a laissé entendre sa présidente du directoire, hier lors de la présentation à Casablanca du bilan pour l’exercice 2006. Pour Laila Mamou Beqqali, «les équipes de Wafasalaf sont non seulement mobilisées pour maintenir le leadership du marché du crédit à la consommation, mais pour porter notre part de marché à 40% à fin 2008». Au regard des indicateurs, cet objectif est largement dans ses cordes. En plus de la progression de sa part de marché, Wafasalaf a enregistré des performances intéressantes sur les trois principales niches du crédit à la consommation. Ainsi, au niveau des crédits non affectés (c’est-à-dire les emprunts dont les clients ne disent pas ce qu’ils comptent en faire), sa part de marché a atteint 27% pour une progression de +25,7%. Les crédits automobile ont également progressé de +62,1% pour 49% de part de marché. Sa percée dans le segment équipement domestique, avec +114,5% pour une part de marché de 53,5%, en dit long sur son leadersip.Les équipes de Wafasalaf «rivalisent d’initiatives pour les formules commerciales», indique la présidente. La récente extension de son réseau (4 nouvelles agences), qui porte à 27 le nombre de ses agences à travers le Maroc, marque sa volonté d’aller vers le consommateur, ainsi que le renforcement des accords de partenariat avec les plus grandes enseignes commerciales dont le dernier acte en date, est le crédit amortissable signé hier avec les magasins Acima. La carte Mazed-Mobilia, pour un crédit revolving, cobrandée avec l’enseigne éponyme, participe également à étendre la politique de proximité voulue par Wafasalaf. De même, sa nouvelle campagne de communication Aïd El Kebir, prévue début décembre, s’inscrit dans cette logique.B. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc