×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Les appétits novateurs d'un géant de l'électronique

    Par L'Economiste | Edition N°:284 Le 12/06/1997 | Partager

    Sony s'engage à introduire au Maroc ses dernières innovations technologiques. La stratégie, qui a fait la célébrité du géant japonais de l'électronique, permet à la marque de créer de nouveaux marchés.


    Le message de Sony est clair: la stratégie de lancement des nouveaux produits ciblera également le Maroc.
    Les Japonais confirment donc de nouveau leur intérêt pour le marché local. La firme l'avait fait une première fois en novembre 1996 en décidant d'ouvrir une filiale marocaine. Ses produits étaient auparavant présents sur le marché marocain à travers le distributeur Vidéotel qui détenait la carte Sony (Cf L'Economiste n°279). Après l'Afrique du Sud, le Maroc est devenu le second pays du continent où la société est directement représentée.
    A travers des politiques de révision des prix et de communication bien ciblées, Sony ambitionne aujourd'hui de détrôner Philips, leader du marché de l'électronique au Maroc. Le groupe nippon parie aussi sur une stratégie de lancement de nouveaux produits qui lui permet de créer de nouveaux marchés. Ce fut le cas avec un de ses produits révolutionnaires: le microbaladeur (walkman). Forte de cet argument, la société essaye également d'asseoir l'effet d'image de marque auprès du public.

    Technologie digitale


    C'était l'un des objectifs recherchés à travers «Le monde Sony», l'exposition qui s'est déroulée du 5 au 8 juin au forum de l'hôtel Riad Salam à Casablanca. Sur 500 m2, les visiteurs ont pu prendre connaissance des dernières innovations technologiques. Des installations Hi-fi, des équipements pour automobiles, des téléviseurs, des magnétoscopes, des installations de Karaoké, des consoles de jeu, des appareils photo, des périphériques, toute une panoplie d'appareils qui feraient le bonheur des fans de l'électronique.
    Quelques visiteurs avertis étaient néanmoins frustrés de ne pas découvrir le téléviseur ultra-plat lancé par la firme japonaise en 1996. L'originalité de cet appareil est qu'il s'accroche au mur comme un simple tableau.

    Parmi les nouveaux produits présentés à l'exposition: la caméra DCR-PC7E. L'appareil, dont le fonctionnement repose sur le principe de la technologie digitale, illustre également la savoir-faire japonais en matière de miniaturisation des produits. Il est considéré comme la plus petite et la plus légère caméra vidéo digitale au monde: 5,9 cm de largeur, 12,9 de profondeurs et 500 g de poids.
    L'enregistrement vidéo peut également être visionné en instantané sur un moniteur couleur incorporé à l'appareil. Le moniteur se rabat sur plusieurs angles de vue.
    Toujours concernant les caméras, Sony a également présenté son camescope «Stamina Handycam», qui se caractérise par son économie d'énergie et ses 8 heures d'autonomie.
    Autre appareil nouveau: le casque individuel vidéo Glasstron, qui permet de visualiser des films enregistrés sur CD.
    L'appareil augure l'ambitieux projet du disque vidéo-numérique (DVD). Le DVD est appelé à remplacer les CD classiques ou les CD-Rom ainsi que les cassettes vidéo. En décembre 1995, 10 groupes électroniques, dont Sony, avaient donné leur accord sur les normes techniques du DVD.

    Sony sur le marché des jeux vidéo


    Le système de jeux vidéo Play-station est l'un des autres appareils remarqués à l'exposition Sony. Le produit a été lancé par la firme japonaise en 1994 et n'est donc pas à proprement parler récent. Au contraire, il s'est déjà distingué par une très rapide progression de sa part de marché sur le segment des jeux vidéo et concurrence d'ores et déjà deux marques célèbres, Nintendo et Sega.
    Le fonctionnement de l'appareil fait appel à des logiciels ludiques contenus sur CD-Rom. La version PAL du jeu est parfaitement compatible avec un téléviseur traditionnel.
    L'appareil offre une rampe spécialisée «Ascii pad» dotée d'une manette adaptée aux longues parties. Deux choix de commandes de tir jumelles actionnées par quatre boutons permettent une cadence de tir ultra-rapide ainsi que la possibilité de tir automatique. Une manette destinée aux parties éprouvantes est proposée en option.

    Mohamed BENABID

    .




    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc