×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    HCS s'investit dans une chaîne de distribution

    Par L'Economiste | Edition N°:284 Le 12/06/1997 | Partager

    Pour digérer sa croissance, HCS (Hard Soft Computer) crée une nouvelle enseigne et multiplie ses points de vente. A moyen terme, son ambition est de devenir franchiseur. Le coût d'investissement pour son premier magasin, qui ouvre ce mois-ci, s'élève à 4 millions de DH.


    Le spécialiste des logiciels ludo-éducatifs, HCS, crée une nouvelle enseigne et s'investit dans une chaîne de distribution. Le premier magasin porte un nom "ludique": Totem [email protected] D'autres magasins du même nom vont suivre.
    "L'envol qu'ont connu les produits multimédia nécessite qu'ils soient disponibles sur un supermarché", explique M. Abdelhak Bennani, président-directeur général de HCS.
    Autre raison avancée, la clientèle a besoin de trouver facilement ce qu'elle cherche. "Ce sont pour la plupart des jeunes. Entrepreneurs, ils ne se font plus accompagner par leurs parents mais achètent eux-mêmes ce qui les intéresse".
    Ce premier Totem [email protected] offrira, sur une superficie de 440 mètres carrés, quelque 1.500 titres regroupant plus de 80% des éditeurs européens, est-il indiqué. Les produits iront des logiciels ludo-éducatifs aux encyclopédies électroniques, en passant par des CD-Rom vie pratique jeunes et adultes. Les clients peuvent également y acquérir des CD-Rom d'informations sur Internet, de géologie ou encore de gastronomie. Microsoft disposera d'un espace propre où seront présentés tous ses produits éducatifs et même professionnels.

    Le coût de l'investissement s'élève à quelque 4 millions de DH. L'acquisition du local et son aménagement a coûté 2,5 millions de DH. Les 1,5 million de DH restants ont servi pour l'achat des produits multimédia.
    Cette croissance, selon le président de HCS, s'explique par la flambée de la demande du segment CD-Rom et accessoires multimé dia. Ce dernier représente jusqu'à 80% des ventes. Les 20% restants sont partagés entre la machine et les services. "Pourtant, il y a moins d'un an c'était l'inverse", révèle M. Bennani.

    Librairie électronique


    Selon lui, la tendance veut que ce soit la machine qui accompagne les applications multimédia et non l'inverse. "Pour pouvoir compléter le cursus éducatif de leurs enfants, plusieurs clients achètent des logiciels d'éveil et d'apprentissage notamment. L'achat de la machine devient alors obligatoire".
    HCS compte aujourd'hui plus de 2.000 acheteurs réels.
    Au Rond-Point des Sports (rue Aïn Harrouda) à Casablanca ouvrira ainsi le premier magasin Totem [email protected] Pour cette ouverture, M. Abdelhak Bennani veut que ce soit à la taille de "la première librairie électronique d'Afrique". Prévue pour le samedi 28 juin, elle doit toucher le maximum de public.
    Pour cette inauguration, les responsables de HCS ont opté pour une personnalité française du show-biz, M. Thierry Lhermitte.
    Ils s'attendent à la participation d'une cinquantaine de journalistes, des personnalités politiques et surtout de grands éditeurs de CD-Rom européens. Microsoft Afrique du Nord, TLC-Edusoft, Coktel, Hachette Livre et EMME ont notamment confirmé leur participation, est-il indiqué. "Lors de la conférence de presse, une dizaine d'éditeurs parmi les plus importants en Europe seront présents", indique M. Bennani.

    Franchise


    Parallèlement à cette ouverture, HCS entame une autre expérience, celle de la franchise. Pas très bavard à ce sujet, M. Bennani précise qu'il s'agit ici de transférer la spécialisation de HCS dans le multimédia grand public.
    Selon le président de HCS, cette franchise a été créée sur une idée, une demande. Le concept consiste en fait à réunir une multitude d'éditeurs dans un lieu spécialisé.
    Ce premier franchisé qui ouvrira à la rentrée scolaire à l'espace Porte d'Anfa n'est pas tenu par un contrat de franchise en bonne et due forme avec HCS. "Il s'agit pour nous d'un test. Nous nous donnons trois mois d'observation". Si l'expérience aboutit, HCS pourra s'élargir dès le début de 1998 à d'autre villes. "La franchise nous permettra de croître sans avoir à financer ces extensions", affirme M. Bennani.

    Malika EL JOUHARI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc