×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Les actions qui sortiront le Nord de sa léthargie

Par L'Economiste | Edition N°:219 Le 29/02/1996 | Partager

Le rapport de prédiagnostic du programme de développement de la région du Nord propose des axes de développement contenant chacun un ensemble de lignes d'actions prioritaires.
Ces actions, souligne le rapport, au cas où elles seraient prises en charge par l'Administration, pourraient être inscrites dans les lignes budgétaires des protocoles financiers de la Commission européenne avec le Maroc ou dans les programmes de coopération des pays membres ou des bailleurs de fonds. Elles attendront les études de préfaisabilité avant d'être effectives.
Lutte contre l'érosion et protection de l'environnement:
- Etablissement d'expériences démonstratives de défense mécanique contre l'érosion.
- Etablissement de programmes-pilotes de protection de l'environnement au cercle de Bni Boufrah et la haute vallée de l'Oued Ouergha.
Axe de développement de l'agriculture, la pêche et le développement rural:
- Mobilisation de l'eau par la finalisation des projets de la grande hydraulique (Nador, Larache) et ceux de la moyenne et petite hydraulique (Taounate, Tanger), ainsi que l'amélioration des anciens systèmes d'irrigation. L'Administration estime le budget de ces travaux à 4.780 millions de DH.
- Création d'un centre de recherche agricole et d'expérimentation dans l'aire de montagne. Le budget est estimé à 150 millions de DH.
- Conservation des terres par la construction de terrasses et la plantation d'arbres fruitiers. A ce titre, l'Administration propose le défrichement et l'épierrage pour 143 millions de DH.
- Défense mécanique et biologique contre l'érosion. L'action est proposée par l'Administration dont elle estime le budget à 1.505 millions de DH.
- Amélioration sylvopastorale. L'Administration propose ces actions au niveau des provinces de Tanger, Chefchaouen, Sidi Kacem, Al Hoceima pour 21,4 millions de DH.
- Encouragement de l'aquaculture. Ici, les banques et les entrepreneurs privés sont concernés.
- Aménagement de l'activité de pêche sur la côte méditerranéenne. L'Administration propose à ce niveau l'aménagement de l'activité de pêche sur cette côte, le renforcement du port d'Al Hoceima et la construction d'un port à Cala Iris (Al Hoceima). Le budget est estimé à 250 millions de DH.
L'industrie et l'artisanat:
- Equilibre territorial des ressources financières. Les actions proposées sont l'établissement d'une ligne de financement conjoint UE et GPBM (Crédit Chamal), programme-pilote de la Caisse Nationale de Crédit Agricole (Chefchaouen, Al Hoceima, Tétouan), création d'une banque de développement du Nord.
- Renforcer les pôles industriels et régionaux (Tanger, Tétouan, Nador, Oujda) avec l'extension des zones industrielles et la création d'une zone de libre-échange, ainsi qu'activer les potentialités économiques des autres provinces.
Axe de développement du tourisme et des services.
Intégration et articulation territoriale:
- Définition des axes routiers structurants. L'Administration propose ces travaux pour un budget estimé à 864 millions de DH.
- Articulation du milieu rural. L'Administration propose l'aménagement et l'entretien des pistes et l'ouverture de nouvelles routes. Le budget est estimé à 390,5 millions de DH.
- Augmentation de la capacité et extension de la voie ferrée. L'Administration propose la rectification et le renouvellement des lignes Taza-Oujda et Tanger-Sidi Kacem, l'électrification de Fès-Oujda et la mise en place de la ligne Nador-Taourirt pour 4.136 millions de DH.
- Amélioration des communications aériennes. A ce niveau, la construction de l'aéroport de Nador, l'aménagement et l'extension de l'aéroport d'Oujda (en cours) et l'extension de l'aéroport de Tétouan (en cours) sont proposés par l'Administration pour un budget total de 813 millions de DH.
Infrastructures d'appui:
- Augmentation la mobilisation des ressources disponibles d'eau. L'Administration propose la construction de barrages dont le budget est estimé à 9.568 millions de DH.
- Extension et renforcement des réseaux d'assainissement dans les noyaux de population. L'Administration propose ici des schémas directeurs d'assainissement à hauteur de 2.038,6 millions de DH.
- Extension et renforcement du réseau électrique. L'Administration propose le Plan national d'électrification rurale dont le budget est de 375,4 millions de DH.
- Développement des énergies locales (étude de microcentrales hydrauliques, de l'énergie éolienne). Les actions proposées par l'Administration concernent des projets de Parcs éoliens et Solaires photovaltaïques (phase 1), qui vont coûter 97,4 millions de DH.
Urbanisme et habitat:
- Eradication de l'habitat insalubre.
- Couverture totale du territoire par des documents d'urbanisme actualisés. Des plans d'aménagement et de restitution sont ainsi proposés par l'Administration.
Les équipements sociaux:
- Amélioration du niveau des aspects concrets du système éducatif. A ce niveau, l'Administration propose la réalisation d'établissements dans le cadre du Plan de développement du Nord.
- Amélioration du niveau général d'alphabétisation et de la condition de la femme par des programmes d'intégration de la femme. Pour ce, l'Administration propose la création de centres d'éducation pour adultes, de foyers féminins, etc
- Accès de la population à la couverture sanitaire.

M. E.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc