×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

L'Education nationale opte pour des solutions Microsoft

Par L'Economiste | Edition N°:1742 Le 07/04/2004 | Partager

. Une convention de partenariat vient d'être signée entre les deux parties . Objectif: doter ce département d'un système d'information opérationnel Le ministère de l'Education nationale et de la Jeunesse (MENJ) se branche enfin aux technologies de l'information. A l'heure où les TI deviennent un véritable critère d'alphabétisation, les responsables de ce ministère se voient obliger non seulement de doter au maximum les établissements de l'Education nationale de l'outil informatique, mais aussi et surtout de former le personnel de ce département afin de le mettre au parfum des nouvelles technologies. C'est dans cette optique qu'un accord de partenariat a été signé avec le géant américain du software Microsoft, lundi 5 avril à Rabat. L'accord représente, selon Karim Bernoussi, directeur régional Microsoft Afrique du Nord, “une véritable aubaine pour le développement du système éducatif de notre pays”. Ainsi, la convention prévoit la formation initiale et continue du personnel pédagogique et administratif du ministère ainsi que des contrats pour équiper les écoles à des prix symboliques ou encore permettre le transfert des compétences et d'expertises au département informatique du ministère. L'accord vise également à apporter une assistance à la mise en place d'infrastructures informatiques. “Il s'agit d'aider le ministère à avoir un système d'information opérationnel”, explique-t-on auprès de Microsoft. Aussi, des équipes d'ingénieurs accompagneront tant les étudiants que les professeurs dans des formations afin de rehausser leur niveau informatique. Pour ce faire, une clause de ce partenariat prévoit des possibilités pour le personnel du MENJ d'acquérir les produits Microsoft à des prix préférentiels. “Aux termes de cette clause, les professeurs-éducateurs pourront utiliser librement les licences acquises par le MENJ chez eux afin de pouvoir préparer les leçons et de mieux maîtriser les différentes applications Microsoft”, ajoutent les responsables de la firme américaine. Les enjeux de l'introduction des technologies de l'information dans le système éducatif sont multiples, “ils permettront entre autres de contribuer à réduire le fossé numérique au Maroc, à aider les élèves, les enseignants et autres acteurs du monde de l'éducation à développer leurs compétences”, tient à préciser Bernoussi. Selon lui, cette convention, qui marque le début d'une belle relation de confiance et d'échange entre les secteurs public et privé, entre dans le cadre du programme Partners in Learning (partenaires du savoir) engagé par Microsoft Corporation. “Ce qui constitue une formidable opportunité pour le monde de l'éducation et pour son ministère qui a choisi de déployer ce programme dans notre pays”, ajoute le directeur régional Microsoft Afrique du Nord.Il convient de signaler in fine que cette convention concrétise le levier 10 de la Charte nationale d'éducation et de formation. Celle-ci vise entre autres à optimiser l'emploi des technologies de l'information et de communication.Naoufal BELGHAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement[email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc