×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Culture

    Le Tanjazz, un rendez-vous désormais incontournable

    Par L'Economiste | Edition N°:1980 Le 17/03/2005 | Partager

    . La 6e édition du festival se tient du 24 au 30 mai. Une programmation aux rythmes diversifiésLe Tanjazz, comme à l’accoutumée, propose cette année une programmation aux arômes divers. Avec des artistes d’Afrique, Europe, Amériques et Asie, le programme promet un tour d’horizon constitué de spectacles originaux. Dans la rue, aux Jardins de la Mandoubia, au Glendfiddich Tanjazz Club ou au Casablanca Club, les artistes se produiront tout en dévoilant des tendances et des influences disparates. Improvisation ou composition, c’est une balade à travers le jazz classiquement américain, le jazz chaleureusement latino et afro-cubain, en plus des surprenants jazz arabe et japonais. L’Europe, une fidèle abonnée du festival, renoue avec le public à travers la participation d’Ayoka, la révélation musicale. Le Bulgare Stefka Miteva Quartet racontera la beauté du mariage d’une voix chaude avec les partitions de musiciens virtuoses. Les amateurs de blues se régaleront avec le Jeff Zima trio qui revisite les standards de son fondateur passionné. Un blues traditionnel joyeusement servi par l’un des plus célèbres guitaristes de blues du vieux continent. Le Maroc est présent cette année à travers le pianiste Tawfik Ouldammar qui sera accompagné par des musiciens français. Le compositeur marocain propose des titres de son CD «Jamâa El Fna». Des compositions qui essaient de «jazzer» des modes musicaux folkloriques comme «Ahouach» et «Ahidous». Dans le même registre, le Tunisien Wajdi Cherif mêle les styles pour offrir une musique mariant mélodies orientales, partitions classiques et notes swingantes de jazz. Le public découvrira également lors de cette édition un style inédit venant du Brésil: le Batucada Batala. Une formation qui peut regrouper 15 à 100 percussionnistes interprétant, en plein air, les rythmes endiablés du nord du Brésil. Festivité et joie de vivre sont au rendez-vous. Les jeunes musiciens marocains ne sont pas laissés pour compte. Les organisateurs annoncent la participation des groupes «H-Kayne», «Darga», «Hoba hoba spirit» et «Filosoface» qui répondront à la demande des jeunes Tangérois, friands de ce genre de musique. Cocktail festif de styles et de musiques, le Tanjazz promet de faire swinguer de plaisir six jours durant.


    Hors danger

    Le Tanjazz est hors danger. Lors de la conférence annonçant la tenue de sa 6e édition, Philip Lorin, directeur du festival et président de la Fondation Lorin initiatrice de l’événement, a lancé un appel de détresse à la presse nationale: la ville de Marrakech a décidé d’importer le prestigieux festival de jazz de Montreux et de l’accueillir vers la fin du mois de mai, la même période du Tanjazz! En plus du budget important accordé au Montreux de Marrakech (le triple de Tanjazz), Lorin évoque l’importante infrastructure hôtelière de la ville ocre, sa desserte aérienne fréquente et surtout ses atouts naturels qui lui permettent de décaler son festival et d’épargner à Tanger une concurrence injuste qui risque de lui «dérober» son public. La réponse n’a pas tardé. Un message des organisateurs indique que «le problème est réglé avec Marrakech grâce à Kamal Bensouda, président du CRT de la ville». Marrakech a reporté son festival à une date ultérieure, normalement après le Festival international du cinéma. Une bonne nouvelle pour Tanjazz et pour le public qui ne risque plus d’être tiraillé entre plusieurs festivals. Un phénomène devenu fréquent au Maroc ces derniers temps. Hayat KAMAL IDRISSI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc