×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Le port de Safi se met au vert

Par L'Economiste | Edition N°:958 Le 15/02/2001 | Partager

. L'ODEP y entreprend des actions de sauvegarde de l'environnement. La lutte contre le dégagement de poussières et la propreté des bassins portuaires sont les deux priorités de l'Office Le port de Safi est en pleine restructuration. L'ODEP (Office d'Exploitation des Ports), veut y instaurer un plan de sauvegarde de l'environnement. Les investissements engagés à cet effet visent la réduction de la pollution causée par le transit des navires transportant des ressources minières. A noter que ce port est sollicité du fait de sa proximité des zones d'extraction. «La dimension environnementale revêt donc une importance capitale et constitue une obligation plutôt qu'un choix«, indique l'Office dans un communiqué. Les deux principales orientations choisies sont notamment la lutte contre le dégagement des poussières lors des opérations de chargement/déchargement des minerais et la lutte contre la pollution des bassins portuaires. Afin de stocker sous abri les minerais à l'export (zinc, plomb, cuivre), l'ODEP a entrepris la construction d'un entrepôt de 5.000 m2 et a mis en oeuvre un système mécanisé permettant leur chargement directement de la zone de stockage vers les navires à quai, sans entreposage intermédiaire. L'équipement des sauterelles d'accessoires spéciaux figure également parmi les actions destinées à éviter les dégagements des poussières. Pour la sauvegarde des bassins portuaires, il est procédé quotidiennement au nettoyage du plan d'eau pour enlever hydrocarbures, huiles usées et déchets. Il est à souligner qu'une étude est actuellement en cours de préparation pour définir les techniques de manutention appropriées visant la réorganisation des minerais à l'export, en intégrant la composante environnementale. Réalisée par un groupement d'études maroco-belge, cette étude recommande d'ores et déjà le recours à des grues plutôt qu'à des sauterelles. C'est la raison pour laquelle l'Office envisage aussi l'acquisition de deux grues de forte capacité pour une enveloppe de l'ordre de 53 millions de DH. De même, l'ODEP compte acquérir un portique performant doté d'accessoires de déchargement étanches et adaptés à la manutention du soufre, pour une enveloppe de 45,5 millions de DH.N. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc