×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

Le Lloyd's changera de président en Décembre

Par L'Economiste | Edition N°:41 Le 06/08/1992 | Partager

M.David Coleridge, président du Lloyd's, le premier marché mondial de l'assurance-réassurance, va abandonner ses fonctions en Décembre prochain. C'est ce qu'il a annoncé Lundi 27 Juillet lors de l'assemblée générale extraordinaire du Lloyd's.
Son successeur est David Rowland, le président de la maison internationale de courtage Sedgwick. Il est également l'auteur d'un rapport pessimiste sur l'avenir du marché londonien, publié en Janvier dernier.
M. Rowland va ainsi hériter d'une organisation qui traverse une grave crise de confiance parmi ses membres, les "Names".
Ceux-ci, au nombre de 22.000, sont responsables des pertes de leur syndicat sur leurs biens propres.
D'après les derniers résultats du Lloyd's, qui les publie avec trois ans de retard, les pertes se sont élevées à 2,06 milliards de Livres en 1989. Ces pertes substantielles ont été occasionnées par la série noire de catastrophes survenues ces dernières années.
La tâche du futur président du Lloyd's ne sera pas aisée.
Il devra donc rétablir la confiance des "Names", condition de survie de tout le système, mettre en place les réformes permettant de résister à la concurrence des grandes compagnies internationales d'assurances et renflouer la trésorerie.

L'atout de M. Rowland est d'avoir dirigé la commission d'enquête interne mise en place par M. Coleridge. Dans son rapport, il préconisait la constitution "d'un fonds spécial à alimenter par tous les "Names," pour indemniser les membres du marché dont les pertes ont été supérieures à un certain montant, ainsi que l'entrée de sociétés commerciales dans le capital du Lloyd's".
M. Rowland avait également suggéré de désigner un président salarié et à plein temps, la fonction étant actuellement exercée à titre gratuit par une personnalité du marché de l'assurance.
Autre atout du futur président: son indéniable expérience des relations avec les pouvoirs publics, la presse et les actionnaires.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc