×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Le Folie’s s’installe à Marrakech

    Par L'Economiste | Edition N°:2697 Le 22/01/2008 | Partager

    . Il s’agit d’un music-hall de 500 m2. Un investissement de 100 millions de DH. Ouverture prévue en mars Paris a son Moulin-Rouge, son Lido et ses Folies bergères, Las Vegas ses casinos et Marrakech, elle, s’offre un music-hall. Il s’agit du Folie’s Marrakech, une formule inédite en Afrique et dans le monde arabe. Le public a d’ailleurs pu apprécier, en avant-première, des shows animés par de superbes danseuses marocaines lors du Salon internationale du tourisme de Marrakech, tenu du 17 au 20 janvier (www.leconomiste.com). En effet, les revues qui seront présentées dans ce nouveau temple du divertissement sont essentiellement composées d’artistes nationaux. Soit une cinquantaine de jeunes professionnels triés sur le volet parmi quelque 300 candidats. Des candidats autodidactes ou appartenant à des troupes locales ou nationales. Leur mission sera d’assurer le spectacle au Folie’s qui ouvrira ses portes, en mars prochain, à 12 km de Marrakech plus exactement dans la commune d’Ouled Hassoune. Le music-hall est en cours de finalisation sur un terrain de 4 hectares. Au programme également un restaurant d’une capacité de 1.000 couverts. Le tout dans un esprit moitié opéra, moitié médina. «C’est ce mélange de cultures et de coutumes qui fera l’originalité de cet endroit», espère Claude Thomas, le promoteur qui a misé une enveloppe de 100 millions de DH pour la réussite du projet.  Ce dernier, qui est aussi meneur de revue, s’est entouré de chorégraphes et de jeunes danseurs, en formation depuis 6 mois. Le concept de ce spectacle, monté sur une scène de 500 m2, se base sur le rire et la bonne humeur. Il reprend en quelque sorte le même principe des Folie’s de Paris à Lille. Un cabaret qu’il a fondé et dirigé pendant 21 ans. Claude Thomas a aussi lancé et dirigé d’autres music-halls à Las Vegas, Reno, Tokyo et au Québec avant de s’installer définitivement à Marrakech . Adapté à tous les publics, le show est composé d’une succession de numéros variés (acrobates, cracheurs de feux, chanteurs, danseurs…) dans une mise en scène très étudiée. Et à chaque fois, le public est impliqué. Thomas est certain que la formule va plaire. «Cela a fonctionné ailleurs. Il n’y a pas de raison pour qu’ici le public ne soit pas aussi séduit », explique-t-il. Des partenariats conclus avec des tour-operateurs et des agences de voyages lui ont permis de décrocher des contrats dès son ouverture prochaine en mars. La présence de sa troupe durant le Salon du tourisme lui a fait un joli coup de promotion.Côté prix, le nouveau restaurant à spectacle s’aligne sur les tarifs pratiqués dans les autres lieux de divertissements de Marrakech. En effet, il faudra compter 500 DH pour un dîner avec spectacle.Badra Berrisssoule

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc