×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Agenda

    L'audit interne, sa fonction, ses frontières

    Par L'Economiste | Edition N°:159 Le 22/12/1994 | Partager

    L'audit interne
    Outil de compétitivité
    L. Collins & S.E Benjelloun Préface de A. Sâaïdi
    Editions Toubkal & Publi Union

    MM. Collins & Benjelloun mettent à contribution leurs expériences respectives pour un manuel sur l'audit interne. Définition précise de la fonction, comparaison entre audit interne et contrôle de gestion, audit comptable et financier et audit informatique constituent les thèmes-clés de cet ouvrage.

    L'internationalisation des échanges et l'essor des innovations technologiques ont incité les dirigeants des entreprises à mettre en place des outils de pilotage et de contrôle.

    Le rôle de l'audit consiste en premier lieu à valider la qualité du contrôle interne. Selon M. Abderrahmane Saaïdi, ministre de la Privatisation, chargé des Entreprises d'Etat, qui signe la préface, il tend actuellement à évoluer vers une fonction de conseil. De ce fait, la mission d'audit va consister à détecter les points faibles et prescrire d'éventuelles améliorations. L'évolution récente du contexte national a mis l'accent sur la rationalisation de la gestion des entreprises privées et publiques, sur la réforme de la Bourse des Valeurs et l'accélération de la privatisation. L'audit interne est appelé à s'imposer face au désengagement progressif de l'Etat. Les recommandations des auditeurs iront dans le sens d'une plus grande transparence des grandes entreprises, avant leur entrée sur le marché financier.

    Le nouvel ouvrage "L'Audit Interne" est le fruit d'une collaboration entre M. Lionel Collins, professeur à HEC, et M. Salah-Eddine Benjelloun, contrôleur général et praticien de l'audit à l'OCP. La mission d'audit consiste, d'après les auteurs, à mettre en évidence les dysfonctionnements des systèmes et structures opérationnels.

    La comparaison entre le contrôle de gestion et l'audit interne d'une part, la distinction de l'audit financier et l'audit informatique d'autre part, constituent les deux axes de cet ouvrage.

    A l'origine, l'audit revêt un caractère strictement comptable. Son ouverture sur d'autres aspects de l'entreprise est récente. La fonction d'audit interne va s'imposer face à la complexité croissante des organisations et à l'incapacité des auditeurs externes (commissaires aux comptes) de procéder à un contrôle régulier des écritures comptables.

    L'évolution de l'audit interne au Maroc s'est faite sous la pression des réformes des marchés financier et boursier ainsi que de la mise en place d'un système comptable rénové.

    Sous la pression des réformes

    Ce nouveau cadre institutionnel vise à accroître la fiabilité de l'information financière et comptable.

    Les grandes entreprises publiques ont toujours été auditées par des cabinets internationaux indépendants pour répondre aux exigences des bailleurs de fonds. Actuellement, elles se soumettent toujours au contrôle externe, mais elles doivent également se doter de cellules d'audit interne.

    Parallèlement, des entreprises privées mettent en place une structure de suivi et de contrôle. L'audit est devenu "une réalité vécue par les opérateurs économiques". En 1985 s'est constituée l'Association Marocaine des Auditeurs Consultants Internes (A.M.A.C.I.). Le rôle de l'audit interne est de s'assurer du bon fonctionnement du contrôle interne, affirment les auteurs. Le système de contrôle englobe l'identification des objectifs et des moyens de contrôle. La réalisation des objectifs nécessite la définition des différentes étapes d'action et de contrôle pour aboutir à une plus grande efficacité des services. Le système de contrôle touche l'ensemble des activités de l'entreprise et s'intègre à la planification ainsi qu'au suivi des objectifs.

    Audit et contrôle de gestion

    L'audit interne est une activité d'appréciation indépendante, au service de la direction générale. Il étudie la fiabilité des informations financières, la validité des systèmes sur le plan légal, les moyens de protection des actifs et l'utilisation optimale des ressources. D'origine strictement comptable, le contrôle de gestion a les mêmes objectifs que l'audit interne et intervient également au niveau de l'ensemble des fonctions de l'entreprise. Alors que l'audit évolue vers le conseil et l'assistance, le contrôle de gestion englobe l'analyse des coûts et le contrôle budgétaire.

    L'audit intervient sur le terrain a posteriori pour chercher l'information pertinente. Le contrôle de gestion assure, au moment de la détermination des objectifs, la cohérence des actions grâce à un système d'information. La convergence des deux fonctions va être source de conflits au sein de l'entreprise.

    La fonction d'audit a débuté avec la vérification des informations comptables et financières. Actuellement, l'audit interne est un outil de compétitivité, grâce à la mise en place de "systèmes cohérents" qui assurent la circulation d'une information de qualité et facilitent l'évaluation des gains de productivité.

    Mouna KABLY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc